téléchargement (10)

10 MILLIARDS DE L’AFD POUR LA CNCAS

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et le directeur général de l’Agence française de développement (AFD), Rémy Rioux ont signé, lundi à Dakar, une convention de financement d’un montant de 10 milliards de francs CFA, relative à une ligne de crédit dédiée au financement de l’investissement agricole au Sénégal.

« L’accord de 10 milliards de francs CFA que nous venons de signer avec l’AFD, entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet ligne-crédit de moyen à long terme en faveur de la Caisse nationale de crédit du Sénégal (CNCAS) qui s’inscrit dans les orientations du Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS) », a précisé le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ.

Il a souligné que ce montant est mis à la disposition de la CNCAS dans l’optique de la mise place d’outils financiers plus adaptés à l’investissement dans le secteur agricole.

L’offre de crédit reposera sur des prêts de moyen à long terme, à des taux inférieurs à ceux des crédits de campagne bonifiés.

Une subvention directe d’accompagnement, a-t-il poursuivi, permettra aussi d’appuyer la CNCAS dans la mise en place d’un programme global de renforcement des capacités intégrant un volet spécifique « responsabilité sociétale d’entreprise ».

Soulignant l’engagement du gouvernement à mettre tout en place pour la mise en œuvre et la réussite du projet, il a indiqué que les organisations féminines bénéficieront également des conditions de financement les plus favorable.

« Le projet a pour finalité de contribuer à lever deux des principaux freins au développement de l’agriculture sénégalaise, notamment l’accès au financement à long terme et l’insuffisance des équipements », a pour sa part expliqué le directeur général de l’AFD, Remy Rioux.

« Ce prêt sera offert à des conditions très concessionnelles, adaptées à la rentabilité des investissements, des équipements et de l’aménagement dans l’agriculture », a-t-il fait valoir.

Ce prêt s’accompagne d’une convention de subvention de 200 millions de francs CFA, dont l’objectif est d’appuyer la Caisse dans les aspects environnementaux et sociaux.

« D’ici la fin de l’année, nous avons l’ambition de présenter des nouveaux projets d’appui importants sur l’agriculture au niveau de la vallée du fleuve Sénégal pour les populations vulnérables », a ajouté le DG de l’AFD.

Voir aussi

telechargement

Et si on en parlait… Une classe politique dépassée et déphasée

Le Sénégal a mal de sa classe politique. Les mêmes personnes occupent le champ politique, …