Accueil / Education / 10e ÉDITION DE LA JOURNÉE DES LAURÉATS Zahra Iyane Thiam et le ministre André Sonko récompensés

10e ÉDITION DE LA JOURNÉE DES LAURÉATS Zahra Iyane Thiam et le ministre André Sonko récompensés

L’inspection de l’éduction et de la formation (IEF) de Grand Dakar a organisé, hier, la 10e édition de la journée des lauréats. Cette journée a été orientée sur le thème : « respect des valeurs civiques et morales pour une école performante ». Les autorités ont profité de cette occasion pour parler aussi des maux du système éducatif.
Pour cette présente édition, l’ancien ministre de l’éducation nationale, M André Sonko a été désigné comme parrain. Justifiant le choix du parrain, Abdoulaye Wade, IEF de Grand Dakar a soutenu que nous parlons d’une éducation aux valeurs, quand nous parlons d’un retour aux valeurs, du respect des valeurs civiques et morales, il pense qu’il faut offrir aux jeunes des modèles qui portent ces valeurs. Aujourd’hui à l’unanimité à Grand Dakar, ils ont pensé au ministre André Sonko. Ce, compte tenu de tout ce qu’ils savent sur l’homme et de tout ce qu’il a fait pour le système éducatif sénégalais. S’agissant de Mme Zahra Iyane, elle a été intronisée ambassadrice de l’IEF de Grand Dakar. « Elle était la marraine l’année dernière. Elle est de la localité. Nous voulons à chaque fois offrir des modèles aux jeunes et l’année dernière, elle avait promis de matérialiser ce partenariat par un acte fort et durant toute l’année scolaire elle n’a cessé de nous accompagner. C’est pourquoi elle a été intronisée ambassadrice de l’IEF de Grand Dakar et je pense qu’elle sera à la hauteur », a dit Abdoulaye Wade. Le ministre conseiller a accueilli cette distinction avec beaucoup de fierté arguant que : « cela me ramène à mieux prendre en compte la responsabilité qui pèse sur mes épaules. C’est pourquoi je disais à l’inspecteur Abdoulaye Wade que je mesurais toute la portée de cette haute distinction. Il me faudra maintenant revoir mon comportement ne serait-ce que vis-à-vis de ces élèves pour qui je dois demeurer un modèle. Mais également mesurer toute la confiance qui entoure cette distinction par rapport à notre engagement citoyen. Je continuerai l’engagement pour lequel ils m’ont choisi mais ensuite, être à leur côté ». De son côté, le parrain par ailleurs ancien ministre de l’éducation nationale.
Avant de dire qu’un pays peut avoir des ressources matériels et minières mais il ne se développera que grâce à ces ressources humaines. « Et on doit travailler dans ce sens au Sénégal. L’éducation c’est tout une chaine. L’éducation c’est tout au long de la vie comme le dit l’Unesco. On a un diplôme à un moment donné et la pérennité et le savoir est partout aujourd’hui. Le savoir est universelle et sans fin», a-t-il dit. Il a aussi regretté le fait que chaque année ou régulièrement qu’il y’ait des perturbations. « Ces faits écornent l’image du Sénégal. Gardons confiance, les problèmes c’est la vie. Tant qu’il y’a la vie, il y’a des problèmes. L’importance c’est qu’on puisse trouver chaque fois les moyens de résoudre les problèmes afin d’aller de l’avant », a encore dit l’ancien ministre. Parlant aussi des perturbations dans le système éducatif, Abdoulaye Wade a dit que : « pour cette année, nous avons décidé d’arrêter les cours le 31 juillet. Je précise que ce n’est pas une nouvelle mesure. C’est le calendrier normal mais, nous allons faire les suivis pour que les enseignements et apprentissages se déroulent jusqu’au 31 juillet. Je pense si de telles mesures sont appliquées, nous allons permettre aux élèves d’avoir un quantum horaire acceptable ». A l’en croire, ils ne vont pas s’arrêter seulement à Grand Dakar. Ils vont essayer de voir avec toute la communauté éducative comment faire pour que ces élèves durant les vacances puissent recevoir des cours de renforcement et préparer l’année prochaine.
Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Comission national de reconnaissance: Le SUDES s’indigne de son exclusion

La rentrée scolaire débute sur un point de désaccord entre les autoriéts de l’Edcuation nationale …

Fournitures scolaires: 20 millions pour les écoles de Yoff

Les parents d’élèves de la commune de Yoff peuvent afficher le sourire. En effet, le …