Accueil / RELIGION / 10ème journée “Sant Serigne Saliou Mbacke” La communauté Mouride se souvient du 5ème Khalife de Touba

10ème journée “Sant Serigne Saliou Mbacke” La communauté Mouride se souvient du 5ème Khalife de Touba

Serigne Ousseynou Kane, disciple de feu Serigne Saliou Mbacké, a organisé hier la 10ème édition de la journée « Sant Serigne Saliou Mbacké ». Le stade Marius Ndiaye qui a abrité la  cérémonie a refusé du monde.

Serigne Ousseynou Kane. On le surnomme aussi « Borom Khalima Gui». Le disciple du 5ème khalife de Touba a tenu à rendre hommage à son vénéré marabout, Serigne Saliou Mbacké, au stade Marius Ndiaye qui a refusé du monde. La matinée de cette édition dédiée au Xassida « Nourou Dareyni » a été marquée par des séances de récital du Saint Coran et des Xassaides de Cheikh Ahmadou Bamba. La cérémonie officielle qui a eu lieu dans l’après-midi, a enregistré la présence de familles de plusieurs dignitaires de la confrérie mouride. Pourquoi se commémorer de Serigne Saliou ? Serigne Ousseynou Kane explique que c’est parce que Feu Serigne Saliou a fait de lui un homme meilleur  qu’il  doit  lui rendre grâce. « Il m’a enseigné, il m’a éduqué, il m’a illuminé et il m’a mis sur un chemin qui me mènera au Paradis si je ne m’en détourne pas », renseigne Serigne Ousseynou Kane. Le Seigneur lui a fait don du Coran. Ainsi, invite-t-il les mourides et tous les musulmans à ce que tous les biens s’acquièrent à travers le Coran. Le phénomène d’enlèvement d’enfants touche au plus profond Serigne Ousseynou Kane. Touché par cette situation qui prévaut dans le pays à la veille des élections, le marabout se désole du fait que la  boulimie et la soif de pouvoir peuvent en effet rendre fou au point de sacrifier d’innocents enfants. Il accuse les principaux acteurs de ‘’ces bassesses et superstitions qui n’ont aucun fondement logique, si tant est que le fétichisme s’opère suivant une logique.’’ Et pourtant, dit-il,  ils savent tous que tuer est un délit puni aussi bien par les lois divines que celles des hommes. ‘’Aucune des religions révélées ne tolère en effet ces actes barbares et des lois humaines les réprimant font légion’’, a prêché Serigne Ousseynou Kane.

Georges Emmanuel NDIAYE

À voir aussi

gendarme chez la mère de Sonko: Le procès fixé au 7 novembre prochain

Suite et pas fin de l’affaire du gendarme de la Section de recherches (Sr) qui …

Deux Sénégalais tués au Brésil

Deux Sénégalais ont tués au Brésil en deux semaines, selon Les Echos qui donne la …