16 avril, 2014
Accueil » ECONOMIE » 123ème session du conseil d’administration de l’Asecna : «Cette nouvelle convention… accroît les responsabilités directes de l’Asecna dans la gestion de la sécurité de la navigation»
123ème session du conseil d’administration de l’Asecna : «Cette nouvelle convention… accroît les responsabilités directes de l’Asecna dans la gestion de la sécurité de la navigation»

123ème session du conseil d’administration de l’Asecna : «Cette nouvelle convention… accroît les responsabilités directes de l’Asecna dans la gestion de la sécurité de la navigation»

Le ministre des infrastructures et des transports, Thierno Alassane Sall, a présidé, hier, à Dakar, l’ouverture de la 123ème session du conseil d’administration de l’Asecna. Exhortant le conseil d’administration à appuyer la direction générale, pour une application effective de la nouvelle convention signée le 28 avril 2010, à Libreville et qui entrera en vigueur dans deux semaines, il a fait savoir que cette convention consacre, de manière plus visible, le statut d’institution internationale de l’Asecna et accroît ses responsabilités directes dans la gestion de la sécurité de la navigation».

La 123ème session du conseil d’administration de l’agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) a été ouverte, hier, à Dakar. Venu présider la cérémonie, Thierno Alassane Sall, ministre des infrastructures et des transports, a jugé cette session particulière, puisqu’intervenant à deux semaines de l’entrée en vigueur de la nouvelle convention signée le 28 avril 2010 à Libreville. Cette nouvelle convention, selon Thierno Alassane Sall, « consacre de manière plus visible, le statut d’institution internationale de l’Asecna et accroît ses responsabilités directes dans la gestion de la sécurité de la navigation ». A cet effet, le ministre sénégalais des infrastructures et des transports a appelé le conseil d’administration à appuyer la direction générale pour une application effective des termes de cette nouvelle convention. Toutefois, Thierno Alassane Sall dira que l’aviation civile mondiale connaît, ces dernières années, d’importantes évolutions marquées par les regroupements de grandes compagnies, l’émergence des questions liées à la sûreté et le niveau élevé de technologie des instruments embarqués dans les aéronefs. Aussi, cette rencontre permettra-t-elle de fixer les objectifs opérationnels de l’aviation civile mondiale, pour les 15 prochaines années, de 2013 à 2028.

L’objectif de cette 123ème session, pour Gilbert Noël Ouédraogo, ministre burkinabé des Transports, des postes et de l’économie numérique, est d’examiner un certain nombre de mesures qui devraient accroître la sécurité de la navigation, au niveau de l’Asecna. Lors des travaux, il a également souhaité que es Etats puissent, davantage, s’impliquer dans le contrôle de la gestion de l’Agence qui, dit-il, est un outil commun et très important. Mais avant cela, M. Ouédraogo, a plaidé pour que l’Agence dote les 18 pays membres d’outils pouvant garantir une plus grande sécurité de la navigation aérienne.

Cheikh Moussa SARR

(Stagiaire)

REWMI QUOTIDIEN