Accueil / SOCIETE / 125ème Magal: Touba fin prête

125ème Magal: Touba fin prête

Des milliers de pèlerins sont à Touba pour prendre part à la 125ème édition du grand Magal marquant le départ en exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba. A quelques jours de l’événement, la cité religieuse fait son plein avec des talibés mourides qui ont pris d’assaut la grande Mosquée. Touba est fin prête pour accueillir son 125e Magal.

C’est déjà l’effervescence à Touba. A quelques jours de la 125e  édition du grand Magal, la cité religieuse est déjà remplie de monde. Des centaines de milliers de fidèles, venus des quatre coins du Sénégal et d’un peu partout à travers le monde, ont déjà rallié la ville de Cheikh Ahmadou Bamba. Ce, pour commémorer le départ en exil au Gabon du Fondateur du Mouridisme. Aminata Fall se faufile entre les véhicules pour se frayer un chemin. La jeune dame, la trentaine révolue, a quitté Dakar lundi, tôt le matin. Et, hier vers 16 heures, elle quitte sa maison d’accueil au quartier 28 de Touba Mosquée, pour aller se recueillir au Mausolée de Serigne Touba, mais aussi sur celui de son marabout Serigne Fallou Mbacké. Aminata est même prête à y passer la nuit. « Je suis décidée à accomplir cette tâche. Je ne veux pas venir à Touba sans passer à la Grande Mosquée », dit-elle avec fierté. Fallou Sarr aussi est dans cette dynamique. Rencontré aux alentours de la Grande Mosquée, le jeune homme qui vient de Gossas presse le pas pour entrer à l’intérieur. Il vient se recueillir sur le mausolée de Serigne Touba. Son sac noir au dos, il révèle qu’il n’a pas encore rejoint son site d’accueil. A peine sortie du mausolée de Serigne Saliou Mbacké, Ndèye Yacine Fall est aux anges. Aujourd’hui, c’est une grande fierté pour elle de se recueillir auprès de son guide religieux, le 5e Khalife de Bamba. «Je suis fière de me retrouver là. Qu’Allah comble de grâce Serigne Touba. Tout cela, c’est parce qu’il a travaillé pour nous à l’avance», dit-elle.

A l’image d’Aminata, Fallou et de Ndèye Yacine, ils sont nombreux à envahir la Grande Mosquée de Touba pour se recueillir sur les mausolées du fondateur du mouridisme et de ses descendants. Ainsi donc, la Grande Mosquée reste le point d’attraction des disciples. Les longues files d’attente ainsi notées dans l’enceinte, en sont la parfaite illustration. En dépit du dispositif sécuritaire mis en place à l’intérieur de la Mosquée, les fidèles se sont massés sur les lieux pour accomplir ce devoir. La même affluence est notée au niveau de la gare routière sise au rond-point entre Touba et Mbacké. Le lieu ne désemplit pas, il est envahi par les véhicules de transport en commun. D’ailleurs, cette affluence a fini d’installer des bouchons au niveau de la cité religieuse, , malgré la présence massive des forces de l’ordre pour réguler la circulation. Les mendiants ne sont pas non plus en reste. Ils élisent domicile dans la rue et surtout aux alentours de la Grande Mosquée, en attente d’une aumône. Et parfois, des jeunes, intrépides, fougueux, sublimés par leur foi et leur amour pour Cheikh Ahmadou Bamba, contribuent à installer de petits moments de désordre dans les rues menant à la Grande Mosquée de Touba.

 Sidy THIAM

À voir aussi

Fissel: Un homme égorge sa femme enceinte…

Horreur! Après le drame des Maristes, où une Aida Mbacké dame est suspectée d’avoir tué …

Affaire Ndiaga Diouf: Pourquoi le parquet a renvoyé le dossier de Barth

Le procès sur l’attaque de la mairie de Mermoz-Sacré-Coeur, le 22 décembre 2011, au cours …