téléchargement

16EME SESSION DES ASSISES ECONOMIQUES DU MEDS La ‘’Nouvelle économie’’ au cœur des débats

La 16ème Session des Assises économiques annuelles aura lieu, aujourd’hui, à Dakar. Cette rencontre organisée par le Mouvement des Entreprises du Sénégal (Meds), est orientée sur le thème : “La nouvelle économie : Quelle mutation structurelle pour le Sénégal ?”. En prélude à cette rencontre, Mbagnick Diop, Président du Meds, a été, hier, l’invité de la radio Rewmi FM. 

S’exprimant sur la pertinence de ces dites assises, il renseigne que le Meds les organise depuis 16 ans en conviant, à cet effet, les pouvoirs publics, en l’occurrence le Premier Ministre, les membres du gouvernement, les acteurs économiques, financiers, scientifiques et tous les leaders d’opinion, entre autres décideurs. En effet, l’objectif recherché, selon Mbagnick Diop, est de réfléchir chaque année sur une thématique. “Cette année nous avons choisi comme thème : “ La nouvelle économie : Quelle mutation structurelle pour le Sénégal ?”. Vous savez, aujourd’hui, la nouvelle économie est la tendance. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’y travailler, d’y réfléchir ensemble avec les meilleurs acheteurs d’ici et d’ailleurs que nous allons convier pour voir quelle est la place du Sénégal, aujourd’hui, dans cette mondialisation où la nouvelle économie a pris sa place”, a-t-il déclaré. Revenant sur le choix de ce thème, le Président du Meds dira que c’est parce que l’économie mondiale est en phase de profondes mutations depuis 20 ans, avec le développement des technologies de l’information et de la communication, ainsi que la libéralisation des marchés et des mouvements de capitaux.

“ Le développement de l’Afrique est indissociable de la nouvelle économie ”

“ Donc, l’émergence de nouveaux pôles de croissance, aujourd’hui, est caractérisé par le fait que le phénomène du concept de la nouvelle économie a été inventé aux Usa vers les années 1990 pour désigner la hausse de la croissance générée par les nouvelles technologies de l’information et de la communication”, a-t-il dit. Avant de poursuivre : “ aujourd’hui dans tous les pays du monde, l’accès au numérique favorise une croissance du produit intérieur brut (PIB). Donc le développement du continent africain ne peut être dissocié de celui de la nouvelle économie. Pour le cas du Sénégal, il y a une réelle volonté politique, notamment le PSE, pour accéder à la nouvelle économie”. Sur ces entrefaites, M Diop a expliqué que la nouvelle économie fait partie des stratégies qui distinguent le Sénégal par rapport aux autres pays africains. Car, l’Etat sénégalais accorde une place importante au développement de la nouvelle économie qui constitue un levier important pour l’atteinte des objectifs du développement économique et social. Il faut dire que cette rencontre qui sera présidée par le premier ministre, Mahammed Boun Abdoullah Dionne, verra également la participation du représentant du FMI, de la Banque mondiale, entre autres économistes. Au terme des débats, comme chaque année, un rapport sera élaboré pour donner des suggestions, des orientations à l’Etat du Sénégal. L’objectif recherché est aussi de développer des partenariats public-privé, c’est-à-dire entre l’Etat et le secteur privé.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

images

MARIEME FAYE SALL CHEZ LES SINISTRÉS DE GRAND YOFF, DEMAIN La Première Dame en humaniste…

Aussitôt revenue de la Mecque, l’épouse du Chef de l’Etat, Marième Faye Sall comme l’appellent …