Accueil / CULTURE / 17 eFestival Interscolaire de Théâtre : Le Griot du Meilleur Spectacle au lycée Blaise Diagne

17 eFestival Interscolaire de Théâtre : Le Griot du Meilleur Spectacle au lycée Blaise Diagne

La troupe du lycée Blaise Diagne a remporté pour la deuxième fois consécutive le Griot du Meilleur Spectacle du 17e Festival Interscolaire de Théâtre. Ce festival a retrouvé cette année sa vocation nationale avec la participation des troupes venues des régions.

Source: Le soleil
Comme pour toute proclamation de résultats d’un festival, le suspens a été de mise. Le président du jury de cette édition du festival interscolaire de théâtre, le journaliste Massamba Mbaye, s’est essayé à faire vivre le suspens. Mais le public ne cessait de scander le nom du lycée Blaise Diagne. Au finish, c’est la troupe théâtrale de ce lycée qui est arrivée pour la deuxième fois consécutive à la tête du podium de ce festival.

Leur spectacle a convaincu les 5 membres du jury. Intitulé “ NGoor Niambin ”, il est tiré de l’œuvre de Molière  » George Dandin « .

C’est l’histoire d’un polygame vieux et riche qui, par intérêt, prend pour deuxième épouse une jeune fille issue de la noblesse. Cette pièce relate les conflits de générations, les trahisons et la jalousie entre coépouses dans les foyers. Aujourd’hui, le nom du lycée Blaise Diagne se conjugue avec le Festival Interscolaire de Théâtre. La troupe de ce lycée a confirmé sa suprématie sur les autres troupes des établissements.

Même si, les Griots des Meilleurs Comédiens et Comédiennes leur ont échappé. “ L’essentiel, c’était de gagner ” assure Pape Alassane Sow, une des vedettes de cette édition. La régularité dans la participation et la qualité de leur prestation, résident, selon lui, sur leur proximité avec le Centre Culturel Blaise Senghor. “ La proximité avec ce centre nous a beaucoup aidé. En plus nous travaillons avec sérieux lors de nos répétitions ”. Ces propos sont repris par leur encadreur Matar Diouf qui parle “ d’une culture de gagne ” au niveau de leur troupe.

Cette 17e édition a été placée sous le sceau de l’innovation. Selon Moustapha Samb, responsable culturel à l’Institut Léopold Sédar Senghor (ex. CCF), un des organisateurs, le FIST a retrouvé sa vocation nationale. “ La particularité de cette édition 2007, c’est qu’elle marque le grand retour des troupes de régions ; initialement ouvert à l’ensemble du pays, le festival s’était vu restreint aux établissements scolaires dakarois. Sur le plan de la prestation, on a imposé des pièces tirées du répertoire classique avec une nouvelle forme de réécriture. C’est pourquoi nous avons organisé un stage de formation en réécriture théâtrale avec les encadreurs des différentes troupes. Notre objectif est de faire revivre le théâtre dans les établissements. Aujourd’hui, on est en train de réussir. Le FIST est devenu un rendez-vous incontournable ”. Les troupes participantes à ce 17ème FIST proviennent des lycées dakarois Blaise Diagne, John Kennedy, Limamoulaye, auxquels s’ajoutent les troupes des Lycées Malick Sy de Thiès, Ameth Fall de Saint-Louis et de l’Association pour le Développement de l’Alliance de Kaolack.

Palmarés :

Griot du Meilleur Spectacle : lycée Blaise Diagne

Griot de la Meilleure Ecriture Théâtrale : lycée John F. Kennedy

Griot du Meilleur Comédien : Ablaye Mbaye (lycée Limamoulaye)

Griot de la Meilleure Comédienne : Astou Sané (Association pour le Développement de l’Alliance de Kaolack)

Griot de la Meilleure Innovation Théâtrale :lycée Limamoulaye


À voir aussi

Maroc-Sénégal Farssi immortalise les relations historiques entre les deux pays

Professeur titulaire à l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar,  Sidi Mohamed Farssi vient de publier un …

«Le réveil des lions» Laye ‘’Ananas’’ dédie une fresque aux Gaindés du Foot

La compagnie de danse, « Lions of Africa », dirigée par Abdoulaye Dieng dit Laye Ananas, a …