Accueil / POLITIQUE / 17eme édition des matinales géopolitiques- la crise en Catalogne au menu pour servir d’exemple à l’Afrique
image d'archive

17eme édition des matinales géopolitiques- la crise en Catalogne au menu pour servir d’exemple à l’Afrique

Le Centre d’Etudes diplomatiques et stratégiques (CEDS) en partenariat avec Institut Africain Géopolitique (IAGEO), a organisé hier la 17ème édition des matinales géopolitiques. L’exemple de la crise en Catalogne était au menu pour servir d’exemple aux pays africains.

 « Le thème est la crise en Catalogne vue en Afrique, c’est-à-dire d’ici, comment nous avons perçu ce qui s’est passé en Catalogne. Je rappelle que la Catalogne est une région qui, au terme de la constitution espagnole, bénéficie d’une autonomie et qui en divers raisons, a décidé de prendre son indépendance. Ce qui ne permet pas la constitution espagnole », a expliqué Babacar Diallo, Directeur général du Centre d’Etudes diplomatiques et stratégiques.

Selon lui, puisqu’il s’agit d’un problème de gouvernance qui n’est pas particulier à l’Espagne ni à la Catalogne, ça correspond à des thèmes sur lesquels ils effectuent des recherches, relativement en Afrique. « Nous avons pensé à apporter une lecture de cette crise et au terme des différentes interventions, tous les experts unanimement, même s’il s’agit d’une crise mondiale, ont manifesté leur solidarité et leur soutien au royaume d’Espagne, notamment à la capacité des Espagnols à travailler dans une institution forte et une constitution claire à pouvoir trouver une solution sans violence majeure », a-t-il fait savoir. Et ajoute qu’il est important d’inviter les Africains à tirer toutes les leçons de cette affaire-là, de se rendre compte de l’évidence que nous sommes dans un monde en crise et que partout la gouvernance est crise.

Ainsi, Babacar Diallo de souligner qu’il faut refonder la gouvernance, surtout en Afrique. « Nous avons mis en évidence que dans les dix ans à venir, on va assister d’une crise très profonde à laquelle il sera extrêmement difficile de faire face. Les pays africains continuent à utiliser les mêmes structures politiques et administratives qui nous ont été léguées par le colonisateur. Depuis l’indépendance, on utilise la même architecture politique et institutionnelle, sans avoir à l’esprit que le monde a évolué. Il faut que nous ayons une lecture nouvelle, y compris  la question de gouvernance et savoir le système politique de la quasi-totalité des Etats africains », a-t-il laissé entendre.

Khady Thiam COLY 

À voir aussi

Procès de Khalifa Sall- réactions de la classe politique

Le procès de l’édile de la ville de Dakar a réuni les forces vives de …

Bamba Fall, Maire de la Médina : « Khalifa Sall ne sera jamais sacrifié »

Bamba Fall, maire de la Médina, un des plus fidèles défenseur de Khalifa Sall s’est …