Accueil / ECONOMIE / 1er MAI- L’Esef magnifie le métier de nettoyage professionnel

1er MAI- L’Esef magnifie le métier de nettoyage professionnel

Dimanche 1er mai, les travailleurs du monde entier ont rangé de côté leurs matériels de travail pour rendre hommage à ceux qui ont versé leur sang pour la réduction des heures de travail à 8 heures par jour. Au Sénégal, l’événement a été marqué par le traditionnel défilé et la remise d’un cahier de doléances aux autorités. Mais l’ESEF, une entreprise sénégalaise spécialisée dans le nettoyage professionnel, a célébré la fête du travail dans une ambiance bon enfant, avec tous les ingrédients pour créer un moment convivial.

 Les travailleurs du nettoyage professionnel de la société Esef ont célébré, hier, à leur manière,  la journée du 1er mai par l’organisation  d’un grand rassemblement. Khady Diop Sow, présidente de l’Esef, a évoqué le contexte particulier de ce 1er mai.  « Un contexte morose où le mot crise et récession économique, un contexte où le chômage augmente de plus en plus, tandis que le pouvoir d’achat baisse inexorablement, un contexte où chaque travailleur a peur de perdre son emploi… », peste-t-elle. Puis, elle a rappelé qu’il « n’y a pas de sot métier ou de sous-métier mais force est de constater qu’il n’y a pas de métier facile également ! ». Pour elle, s’il y a bien des personnes qui doivent célébrer le 1er mai, c’est bien les femmes du secteur du nettoyage professionnel, et pour cause. « Elles se lèvent toujours à 4 heures du matin pour se présenter à 6 heures à leurs lieux de travail au moment où des citoyens dorment paisiblement chez eux. Ce qui n’est pas facile avec tous les risques auxquels elles sont confrontées en quête de gagne-pain. Elles méritent plus de considération », a souligné Mme Sow. « La preuve, aujourd’hui (Ndlr : hier), elles  se sont fortement mobilisées et beaucoup d’abnégation pour faire comprendre aux populations qu’il n’y a pas de sous-métier pour gagner sa vie et se faire respecter. Nous sommes des femmes et nous avons besoin  de boulot pour régler nos problèmes. C’est la raison pour laquelle j’ai créé cette entreprise qui emploie plus de 500 personnes pour contribuer au développement de notre pays », ajoute-t-elle.

Khady Coly THIAM

Share This:

À voir aussi

MACKY SALL SUR LA DECOUVERTE DU PETROLE AU SENEGAL- « Cela devrait nous permettre d’atteindre l’émergence avant 2035 »

Le président Sall participait à un forum organisé samedi à Paris par la Convergence des …