Accueil / ACTUALITÉ / Idrissa Sow: « Comment j’ai tué Sané »

Idrissa Sow: « Comment j’ai tué Sané »

On en sait un peu plus sur les circonstances dans lesquelles le Commandant Tamsir Sané a été tué dans l’attaque de l’agence Poste-Finances de Koumpentoum. Face aux enquêteurs, Idrissa Sow, cerveau de la bande, a retracé les coulisses de cette attaque qui a coûté la vie au gendarme.

« J’ai planifié ce braquage mais ce n’est pas moi qui ai tiré sur le commandant », avait-il soutenu à l’enquête préliminaire.

Mais à la suite d’un interrogatoire serré, il a avoué son crime soutenant face aux enquêteurs avoir utilisé un pistolet automatique (P.A).

Le jour des faits, Idrissa Sow alias « Peul bou rafet » quitte son domicile sis à Méréto, à bord de sa moto et débarque dans la ville de Koumpentoum … Sur place, il se pavane à travers les artères de la ville jusqu’au bureau de La Poste Finance où il est intrigué par la présence d’un véhicule en stationnement à la devanture…

Pour savoir exactement ce qui se passe, Idrissa Sow entre dans les locaux  comme un client venu faire des transactions. Sur place, il découvre que l’institution financière vient de recevoir une importante rentrée d’argent.

Idrissa Sow retourne dans son village, contacte ses acolytes pour lancer l’opération prévue à 3 h du matin. Armés, « Peul bou rafet » et ses lieutenants se s’engouffrent dans les locaux de la Poste Finance.

Ils s’en prennent au vigile violemment tabassé.   Ce premier obstacle écarté, ils se mirent à défoncer le coffre mais en vain.

 Intrigués par la présence d’un véhicule de la gendarmerie, Idrissa Sow et sa bande tirent plusieurs coups de feu. Dans les échanges de tirs, « Peul bou rafet » atteindra fatalement l’adjudant-major Tamsir Sané.

One comment

  1. TROP FACILE! VOILA UN MULTIRECIDIVISTE QUI VA ETRE CONDAMNE POUR LA NIEME FOIS, QUI SORTIRA DE PRISON ET RECOMMENCERA DE PLUS BELLE JUSQU’AU JOUR OU ……. PARCE QU’IL YA UNE FIN A TOUT ET SI ON NE LUI COLLE PAS LES TRAVAUX FORCES À PERPETUITE SANS AUCUNE POSSIBILITÉ DE LE GRACIER, UN JOUR DONC, QUELQU’UN VA LE BUTER PUREMENT ET SIMPLEMENT, UNE AUTRE HISTOIRE. D’AILLEURS CETTE BANDE ET TOUS LEURS SEMBLABLES MERITENT ET POUR LEUR SALUT, LA PERPETUITE, PUISQUE HELAS LA PEINE DE MORT EST RETIREE DE NOTRE ARSENAL JURIDIQUE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *