Accueil / ECONOMIE / Economique interne: Le secteur secondaire porte l’activité avec 13,6%

Economique interne: Le secteur secondaire porte l’activité avec 13,6%

Au mois de juillet 2019, l’activité économique interne du Sénégal  (hors agriculture et sylviculture) s’est consolidée de 5,3% en rythme mensuel, principalement portée par le secteur secondaire. Le secteur tertiaire et l’administration publique se sont également bien comportés sur la même période.

 

Le secteur secondaire a crû de 13,6% au mois de juillet 2019. C’est ce qu’a informé la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee), dans son Point mensuel de conjoncture. Cette évolution est, essentiellement, attribuable aux performances notées dans la fabrication de produits agroalimentaires, le «travail du cuir et fabrication d’articles de voyage et de chaussures» et la construction. Par contre, le «raffinage du pétrole et cokéfaction» et la production de l’égrenage du coton ont enregistré de faibles résultats sur la période. En rythme annuel, une croissance de 2,2% est enregistrée dans le secteur secondaire, au mois de juillet 2019, en liaison avec, principalement, la fabrication de produits agroalimentaires, la construction  et le «travail du cuir et fabrication d’articles de voyage et de chaussures». Elle a été, toutefois, particulièrement atténuée par les faibles résultats observés au niveau de la branche «filature, tissage et ennoblissement textile», des activités extractives et de la production de «métallurgie-fonderie et fabrication d’ouvrages en métaux». Quant au secteur tertiaire, il s’est raffermi de 2,7%, entre les mois de juin et juillet 2019, à la faveur, essentiellement, des performances du commerce, des transports, des « activités, spécialisées, scientifiques et techniques » et des « activités financières et d’assurance ». En revanche, l’activité d’«information et communication» s’est particulièrement contractée sur la période. Sur une base annuelle, une croissance de 4,5% du tertiaire est notée en juillet 2019, soutenue par le commerce, les transports, les activités immobilières  et les « activités financières et d’assurance ».  Contrairement aux secteurs secondaire et  tertiaire  En juillet 2019, le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) s’est replié de 3,2%, en variation mensuelle. Cette situation traduit une contreperformance de la pêche, en juillet 2018, l’élevage s’étant consolidé de 4,9% sur la période. Sur un an, le secteur primaire hors agriculture et sylviculture s’est également raffermi de 19,2% en juillet 2019, en liaison avec les bons résultats simultanés des sous-secteurs de l’élevage et de la pêche. En effet, sur une base annuelle, la croissance de l’activité économique hors agriculture et sylviculture est ressortie à 9,6% en juillet 2019, tirée par l’administration publique, le tertiaire  et le primaire.

 

Zachari BADJI

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *