Accueil / Uncategorized / 250 millions pour un incertain combat Bombardier-Gris Bordeaux

250 millions pour un incertain combat Bombardier-Gris Bordeaux

Ce lundi, en grandes pompes, le combat Gris Bordeaux de Fass contre Bombardier de Mbour avait été annoncé. Avec à la clé un cachet global pour les deux lutteurs estimé à 250 millions de Fcfa (jamais atteint dans l’arène). Un jackpot qui aurait été décroché par Action 2000 des frères Petit et Boubacar Mbaye. Pourtant jusqu’à ce jour rien ne permet de soutenir que ce combat aura lieu ou non. Parce que du côté du Cng rien n’a été encore signé officiellement. Le promoteur qui était attendu ce mercredi avec les avances des deux lutteurs et pour la confirmation de la date du 14 juillet 2007 tarde encore à se présenter devant la structure dirigée par le Dr Alioune Sarr et qui ne désespère pas de le voir cet après-midi.
«Rien ne nous permet de dire que ce combat entre Bombardier et Gris Bordeaux aura lieu le 14 juillet 2007, comme on l’a annoncé à notre grande surprise ce mercredi à travers la presse, que le cachet est de 250 millions de Fcfa et que telle ou telle structure qui l’organisera. Le Cng est au même niveau d’informations que les autres Sénégalais. Officiellement on n’a pas été saisi. Jusqu’au moment où je vous parle.( Ndlr : hier jeudi 17 mai vers les coups de 14 heures) ».

Ces propos d’un membre très influent du comité national de gestion de la lutte (Cng) dénotent de manière fort précise « l’incertitude » pour ne pas dire la non-officialisation de ce choc tant attendu par toute l’arène et qui dans un avenir proche devrait opposer le futur tigre de Fass Gris Bordeaux à Bombardier, le patron de l’écurie de Mbour. Et c’est à ne rien y comprendre. En fait, tout est allé trop vite ce lundi. D’abord, ils étaient nombreux les promoteurs qui bataillaient ferme pour décrocher l’organisation de ce combat. Entres autres Action 2000 à qui l’on prétend aujourd’hui les « droits à l’organisation » , Luc Nicolai promotion ainsi que d’autres jeunes promoteurs moins connus tentaient leur chance.

Et si l’on en croit certaines informations « Luc Nicolai avait même aux lendemains de son gala qui avait vu Ouza Sow battre Auguste, tenté de forcer le barrage en invitant les deux parties à venir retirer les avances. Mais que le refus serait venu de Fass qui jugeait la proposition trop en deçà des autres dont celle déjà avancée par Action 2000 ». Et dans ce cas de figure, nous dira notre source, très au fait des réalités de l’arène’ l’intox et les tentatives de déstabilisation des adversaires potentiels à l’organisation de ce combat ne manquent pas ». Ainsi, à l’en croire « la manière bizarre d’annoncer ce combat alors que rien n’était encore officialisé devant le Cng en ferait partie. Mieux, notre source de nous confirmer avec véhémence que « le cachet de 250 millions de Fcfa est même à revoir fortement à la baisse ».

Selon cette personne très avertie, il est impossible que le cachet de 250 millions de Fcfa soit proposé dans ce combat parce que même si les deux lutteurs ont réellement démontré leur grandeur dans l’arène, il reste que Bombardier dépasse encore son adversaire quand on se fie à l’expérience et aux performances ». D’où la certitude que’ le cachet ne peut pas dépasser 150 millions de Fcfa avec au moins une nette marge pour Bombardier qui prend des risques dans cette confrontation face à un jeune qui monte et qui veut atteindre d’abord le sommet avant de fixer ses « prix ».

Et pour expliquer le mutisme souvent constaté chez les lutteurs et le Cng face à ses cachets souvent annoncés, notre source de nous soutenir que « le Cng et les lutteurs laissent faire pour permettre au promoteur de s’attirer davantage de profits du côté des sponsors et autres partenaires. Ce qui lui permettra de juguler les dépenses déjà entamées et de gagner des bénéfices ».


À voir aussi

Touba: Les éleveurs républicains hôtes du Khalife général des Mourides…

Dans le cadre de leurs tournées de sensibilisation et d’information sur les réalisations du régime …

Macky tacle les syndicalistes «On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ « 

«On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ et en retour il n’y a pas de compensation…». …