Accueil / GRANDE UNE / Le 27 juin 2011, le jour où Karim devait être tué

Le 27 juin 2011, le jour où Karim devait être tué

La charge est lourde et grave. Elle porte les empreintes de Samuel Sarr via son service de  communication. « Aux lendemains du 27 Juin 2011,  04 ours après les événements du 23 Juin 2011, notre pays avait connu des émeutes de l’électricité. C’est ce jour-là que Me Robert Bourgi  (l’agent infiltré de Macky Sall) avait déclaré que Karim Wade avait sollicité l’intervention de l’Armée française pour le sauver », révèle le service com’ de Samuel Sarr.

« Ce qui était totalement faux. Peu de nos compatriotes étaient au courant d’un projet d’assassinat contre Karim Wade cette nuit du 27 Juin 2011. Les Services de renseignement avaient pourtant alerté. Et ils voulaient éliminer physiquement Karim WADE et faire porter le chapeau à l’Opposition d’alors »,poursuit-on.

Il ajoute: « Des membres de l’Opposition qui étaient au courant du projet d’attaque du cortège de Karim WADE ont vite informé certains libéraux. Cette nuit-là, le fis de Wade visitait les centrales de la Senelec en compagnie d’une équipe de la RTS. Et les comploteurs voulaient attaquer son cortège à son retour. Un haut responsable du Ps avait appelé un membre de l’Anoci pour l’informer. Ce complot a été éventré. »

« Les auteurs de cette tentative punissable sont ceux qui voulaient que Karim quitte le Gouvernement pour mieux isoler son père et le neutraliser. Qui avait demandé à Me Wade de limoger Karim WADE ? Pourquoi Karim le déranger autant ? Tout était ficelé pour que Seydou Diouf, l’actuel Président de la Commission des Lois de l’Assemblée Nationale remplace Karim Wade au Ministère de l’Energie. Le décret était presque pris. »

À voir aussi

Cena: La démission de Doudou Ndir réclamée

La Coalition Taxawu Sénégal hausse le ton pour exiger la démission du président de la …

Affaire Karim: l’arrêt de la Crei annulé

Le Comité des droits de l’homme des Nations Unies vient de décider qu’ une procédure …