Accueil / SANTE / 28 millions Cfa pour la création d’une mutuelle des sénégalais de Gambie

28 millions Cfa pour la création d’une mutuelle des sénégalais de Gambie

Le chef de l’Etat Macky Sall a annoncé avoir offert 28, 5 millions de francs CFA, soit 50.000 dollars, à la communauté sénégalaise vivant en Gambie, un montant destiné à la mise sur pied d’une mutuelle de santé au profit de ses membres.

Cette somme a été remise à l’ambassadeur du Sénégal à Banjul Saliou Ndiaye, a précisé le président de la République, lundi soir, à Banjul, lors d’une rencontre avec ses compatriotes vivant dans ce pays voisin.
Le président Sall était arrivé quelques heures plutôt, dans la capitale gambienne, à la veille de la première session du Conseil présidentiel sénégalo-gambien.
Au total, 200 associations sénégalaises composées de groupements féminins, de structures de jeunes et de responsables politiques ont assisté à cette rencontre au cours de laquelle, les ressortissants sénégalais avaient exposé au chef de l’Etat les difficultés qu’ils rencontrent dans ce pays voisin.
Les Sénégalais vivant en Gambie ont surtout insisté sur la cherté des soins de santé. « Nous payons trop cher dans les hôpitaux gambiens. Il y a de réels problèmes de prise en charge sanitaire de nos concitoyens vivant en Gambie », avait auparavant déclaré un des responsables de la communauté sénégalaise.
Macky Sall a aussi annoncé une ligne de crédit de 100 millions de francs CFA pour financer les activés des femmes et des jeunes dans ce pays voisin, ainsi qu’un autre programme de financement dans le domaine de l’élevage.
Il a aussi expliqué aux pêcheurs les mécanismes mis en place par l’Etat pour la subvention des pirogues.
« Mais il faut que les femmes complètent les remboursements pour les financements antérieurs avant de pouvoir souscrire à la nouvelle ligne de crédit qui va être créée », a précisé le président sénégalais.

À voir aussi

Afrique de l’Ouest: L’OOAS souhaite renforcer les capacités des laboratoires

La cérémonie d’ouverture de l’atelier des auditeurs de la CEDEAO sur le processus graduel d’amélioration des …

And Gueusseum boycotte le Pev

L’’introduction, dans la première quinzaine du mois de novembre 2018, du vaccin contre le cancer …