Accueil / CULTURE / 2E EDITION DES ‘BLUES DU FLEUVE’ DU 27 AU 29 AVRIL 2007 Baba Maal promet du «Wango» et du «Yeela» à gogo

2E EDITION DES ‘BLUES DU FLEUVE’ DU 27 AU 29 AVRIL 2007 Baba Maal promet du «Wango» et du «Yeela» à gogo

Après Podor l’an dernier, c’est la onzième région du Sénégal qui accueille la deuxième édition du festival international des «Blues du fleuve». Baba Maal, l’initiateur de cette manifestation et ses invités, vont, du 27 au 29 avril prochain, inonder de décibels toute cette contrée du Fouta et revisiter la culture «hal-pulaar» dans toute sa dimension.

Source: L’Observateur
L’originalité de la présente édition qui est bien partie pour ravir la vedette à la dernière, sera l’organisation d’une foire artisanale où toute l’expertise locale sera mise en valeur. Pas moins de 323 artistes venus des quatre coins du monde sont attendus à Ourossogui, Matam, Ogo, entre autres sites retenus pour des concerts, soirées dansantes et défilés. Matam va sortir de sa torpeur sans nul doute avec un vendredi-samedi-dimanche qui sera chaud.

Les prestations des artistes comme le Congolais Edo Lipassa, la Malienne Ma Kouyaté ou la Mauritanienne Oleya ou des Sénégalais comme Rock Mbalax, Fallou Dieng, lors de la première édition, sont toujours restées gravées dans la mémoire des «foutankés». A côté bien sûr, du roi du «yéela» qui a étalé toute la grandeur de la culture hal pulaar, notamment ses origines «thioubalo» (pêcheur).

Si l’année dernière, la première édition des «Blues du fleuve» avait frôlé l’échec, du fait des nombreux couacs notés au niveau de l’hébergement des milliers d’invités, l’édition 2007 qui se tiendra à Matam est bien partie. Contrairement à Podor où les organisateurs étaient dépassés par l’ampleur de la manifestation, pour la présente édition, ils ont très tôt pris le taureau par les cornes.

Les fils du terroir ont été impliqués et ils n’ont pas lésiné pas sur les moyens pour assurer un franc succès au festival. Le président du conseil régional et non moins Dg de la Sicap, Sada Ndiaye, a appuyé les organisateurs à hauteur de 10 millions. La fête est bien partie pour être belle. Aux dernières nouvelles, Baba Maal est en train de se taper une farniente au bord de la mer, histoire d’être d’attaque.


À voir aussi

Décès de Lilyan Kesteloot, spécialiste des littératures négo-africaines contemporaines

L’universitaire et chercheuse belge Lilyan Kesteloot, spécialiste des littératures négro-africaines francophones, est décédé mercredi à …

Thione Seck s’épanche- Les Faux billets, Modou Kara, Youssou Ndour – Le lead vocal du Raam daan dit tout

Absent de la scène musique depuis quelques temps, Thione Seck compte signer son retour avec …