Accueil / RELIGION / 2eme rencontre des évêques d’Afrique sur Caritas Dakar dans la continuité de la « déclaration de Kinshasa »

2eme rencontre des évêques d’Afrique sur Caritas Dakar dans la continuité de la « déclaration de Kinshasa »

La capitale  sénégalaise a accueilli depuis hier la 2ème rencontre des Evêques d’Afrique sur Caritas. Elle est organisée par Caritas Africa, avec l’appui de Caritas Internationalis.

« Organiser le service de la charité en Afrique : le rôle des Evêques ». C’est le thème de la 2ème rencontre des évêques présidents de conférences épiscopales et présidents des Caritas en Afrique, qui se tiendra jusqu’au 21 septembres 2017 à Dakar. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Augustine Tine, Ministre des Forces armées. D’après Mgr Jean Pierre Bassène, président de Caritas Sénégal, cette rencontre de Dakar est la deuxième du genre. Elle permet de faire l’évaluation et la relance suite à celle qui a eu lieu à Kinshasa (RDC), en novembre 2012. « Nous allons en tirer toutes les recommandations et tous les renseignements pour enrichir nos missions à la base auprès de la population, surtout les plus démunis », a soutenu Mgr Bassène, par ailleurs  évêque de Kolda. A l’en croire, la Caritas vit aux côtés du gouvernement et des populations. Elle contribue à l’action régalienne de l’Etat en matière de développement, puisque le gouvernement ne peut pas tout faire.

Pour, Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar, c’est une grâce d’accueillir à Dakar une telle rencontre qui leur rappelle le lien important entre Évangile et promotion humaine à travers le service des plus pauvres. Selon lui, Caritas Sénégal qui est née dans une situation d’urgence, fait partie depuis de nombreuses décades du paysage social sénégalais jusque dans les coins les plus reculés de notre pays. « Nous nous efforçons, dans nos différents diocèses, non sans difficultés. Il est vrai de dynamiser nos Caritas diocésaines avec  le concours des populations, des acteurs de terrain et des différents partenaires, spécialement dans le monde rural », a souligné Mgr Benjamin Ndiaye. Et de poursuivre : « nous devrions davantage tenir compte des pauvretés en zones péri-urbaines par des approches  mieux ciblées ».

Par ailleurs, dira l’archevêque de Dakar, dans un contexte multi confessionnel et à grande dominance musulmane, Caritas ne contribue pas seulement au développement économique des populations, elle offre également, dans le cadre de la promotion humaine, de belles opportunités pour vivre le dialogue des œuvres entre croyants, notamment entre chrétiens et musulmans. D’après une source, Caritas Africa est dédiée au service des pauvres, à la promotion de la charité et de la  justice. Les organisations membres du réseau Caritas Africa emploient plus de 38.000 personnes soutenues par plus de 453.000 bénévoles. En Afrique subsaharienne, elles atteignent plus de 73 millions de bénéficiaires à travers des actions d’urgences et de développement, pour un budget annuel de plus de 182 millions d’Euros.

Notons que la rencontre de Dakar a aussi enregistré de hauts dignitaires de l’Eglise Catholique. On peut citer le Cardinal ghanéen Peter Turskon, Préfet du Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, le Cardinal philippin Luis Antonio Tagle, Archevêque de Manille et Président de Caritas Internationalis, Son Excellence Monseigneur Gabriel Mbilingi, Président du Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et Madagascar (SCEAM) et Son Excellence Monseigneur Gabriel Anokye, Président de Caritas Africa.

Zachari BADJI

À voir aussi

Thiaroye Djiddah Kao : Pêche au « wass», la nouvelle trouvaille des habitants

Les habitants de Thiaroye Djiddah Kao ont un sport favori : la pêche au « wass ». …

Rebeuss: Assane Diouf seul dans sa chambre, avec téléphone, ventilo, téléviseur

Détenu en prison à Rebeuss, le Garde des Sceaux, Ismaila Madior Fall a  révélé les …