ACTUALITE

30 ANS D’EXISTENCE DE LA SAGAM Macky plaide l’externalisation de la gestion de la sécurité

  • Date: 30 septembre 2016

La Sagam international a célébré, hier, ses 30 ans d’existence. Venu présider la cérémonie de lancement, le Président de la République, Macky Sall, a invité à une réflexion sur l’externalisation de certains services de gestion de la sécurité à des entités privées. Selon lui, c’est une perspective qui permettrait aux structures publiques de se concentrer avec efficience et efficacité sur les questions majeures relevant de ce domaine.
S’exprimant à cette occasion, Le Chef de l’Etat est d’avis que pour assurer la sécurité des personnes et des biens, il faut une bonne combinaison entre les missions régaliennes de l’Etat, assumées par les forces de défense et de sécurité, mais aussi les nouvelles forces de sécurité issues du secteur privé. « Je pense qu’il faudrait qu’il y ait une réflexion pour que les mentalités évolues. L’Etat ne doit plus être un centre de production de service. L’Etat doit externaliser le maximum qu’il peut externaliser pour se concentrer avec efficience et efficacité sur les questions majeures. L’externalisation et le faire-faire doivent aussi aujourd’hui rentrer dans nos administrations pour plus d’efficacité », a déclaré le Président Sall selon qui, la sécurité est l’affaire de tous. En effet, poursuit-il, l’Etat ne peut pas être partout en même temps. Aussi la sécurité privée doit-elle être connue et reconnue par l’Etat. C’est sur ces entrefaites que le Président Sall dira que « c’est l’une des manières de permettre au secteur privé de jouer pleinement son rôle, en complément des actions de l’Etat dans sa mission régaliennes de sécurisation des personnes et des biens.

Par ailleurs, l’Afrique et le monde font fasse aujourd’hui à des défis sécuritaires multiples d’une ampleur jamais égalée. Le terrorisme, véritable fléau des temps modernes, impose une prise de conscience collective par rapport aux questions de sécurité. Pour sa part, le Général Lamine Cissé a indiqué que le terrorisme, avec son cortège de dérives, exige une posture que les acteurs étatiques seuls ne peuvent tenir. Car, cette nouvelle forme de guerre que l’on nous impose, nous entraîne dans des combats dont l’ennemi détermine le moment, le lieu, la durée et l’intensité de ce jeu. « C’est lui qui apparaît, qui tue. Il vient à la recherche de la mort. En outre, cette nébuleuse se caractérise de jour en jour par son audace, sa cruauté et son financement à croissance exponentielle. Comme il semble s’inscrire dans la durée, le secteur privé de la sécurité subira naturellement, un renforcement de capacités pour évoluer vers la surveillance, le gardiennage, etc. Les impératifs de la lutte contre le terrorisme nous impose une adaptation de notre force face à ce nouveau défi qui concerne autant le service public que privé de sécurité », a soutenu le Général Lamine Cissé. De son côté, le Pdg de la Sagam a réitéré son engagement d’assurer la sécurité des personnes et des biens. « La diversification de nos produits ainsi que l’implantation de nos filiales dans plusieurs pays d’Afrique, montrent, si besoin était, notre volonté de faire bénéficier à toutes les populations e nos expertises tout en gardant notre qualité de service », a dit Abderrahmane Ndiaye. Avant de poursuivre : « la sécurité constitue un pilier de la stabilité et est essentielle au développement et à la croissance économique de nos pays. Conscient de ces défis, la Sagam participe activement à la mise en œuvre de solutions adaptées aux besoins croissants et multiformes de sécurité partout en Afrique ».

Cheikh Moussa SARR

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15