Accueil / POLITIQUE / 57 VOTANTS ENREGISTRÉS SUR 966 INSCRITS À LA FERMETURE DES BUREAUX DE VOTE DE GUÉDIAWAYE

57 VOTANTS ENREGISTRÉS SUR 966 INSCRITS À LA FERMETURE DES BUREAUX DE VOTE DE GUÉDIAWAYE

Au total 57 votants ont été enregistrés sur 966 inscrits à l’issue de la première journée du scrutin référendaire des corps militaires et paramilitaires dans les bureaux de vote numéro I et II de l’école 16 situé à Sahm notaire, dans la commune de Guédiawaye (banlieue dakaroise), a constaté l’APS.

 Il y a eu 38 votants dans le bureau numéro I sur 635 inscrits attendus, a indiqué le président de bureau Saer Dièye à la clôture de la première journée.
Dans le bureau numéro II présidé par Idrissa Ndoye, 19 personnes ont voté sur 331 inscrits à la fin de la première journée du vote militaire.
Les deux présidents de bureau ont salué le bon déroulement de la journée, regrettant toutefois « le faible engouement des votants ».
Le vote des corps militaires et paramilitaires qui a démarré aujourd’hui va se poursuivre jusqu’à demain (dimanche) avant de céder la place une semaine plus tard aux civils.
Le texte de révision met l’accent sur la reconnaissance de nouveaux droits aux citoyens : droit à un environnement sain, sur leurs ressources naturelles et leur patrimoine foncier, le renforcement de la citoyenneté par la consécration de devoirs du citoyen, la restauration du quinquennat pour le mandat présidentiel.
Il met l’accent aussi sur ‘’le renforcement des droits de l’opposition et de son chef, la représentation des Sénégalais de l’extérieur par des députés à eux dédiés, l’élargissement des pouvoirs de l’Assemblée nationale en matière de contrôle de l’action gouvernementale et d’évaluation des politiques publiques’’.
 Le projet consacre ‘’la soumission au Conseil constitutionnel des lois organiques pour contrôle de constitutionnalité avant leur promulgation, l’augmentation du nombre des membres du Conseil constitutionnel de 5 à 7, la proposition par le Président de l’Assemblée nationale de 2 des 7 membres du Conseil constitutionnel’’.
A cela s’ajoute ‘’l’élargissement des compétences du Conseil constitutionnel pour donner des avis et connaître des exceptions d’inconstitutionnalité soulevées devant la Cour d’Appel, la constitutionnalisation des principes de la décentralisation et de la déconcentration, l’intangibilité des dispositions relatives au mode d’élection, à la durée et au nombre de mandats consécutifs du Président de la République’’.

À voir aussi

LEGISLATIVES 2017 Baldé décroche deux conseillers municipaux de l’APR 

Abdoulaye Baldé, accompagné d’une forte délégation, s’est rendu à Thiès à la rencontre de ses militants. Deux …