Accueil / Education / 5ème rencontre internationale de Dakhla : Pour la création d’un lien entre l’université, l’entreprise et les territoires

5ème rencontre internationale de Dakhla : Pour la création d’un lien entre l’université, l’entreprise et les territoires

Le Soleil- Organisée par l’Université ouverte de Dakhla, la 5ème Rencontre internationale de Dakhla veut se positionner comme une plateforme d’échanges et de réflexions entre universitaires et décideurs. Elle veut aussi créer un lien entre l’université, l’entreprise et les territoires pour des réponses opérationnelles aux grandes problématiques de l’Afrique.

La 5ème Rencontre internationale de Dakhla s’est ouverte le 7 décembre 2017 dans cette ville située au sud du Maroc. Regroupant des universitaires, experts et décideurs, cette réunion est pilotée par l’Université ouverte de Dakhla et d’autres partenaires. Créée en 2010 par un certain nombre de réseaux de recherches et d’experts, l’Université ouverte de Dakhla est une structure non gouvernementale de réflexion, de débats et d’échanges entre des chercheurs, experts, mais aussi des décideurs à travers le monde sur les grandes problématiques du monde. Elle est, aujourd’hui, portée par une centaine de chercheurs appartenant à tous les continents, de tous les horizons et sensibilités dans les domaines des sciences sociales, en général, et des sciences économiques, en particulier, travaillant sur les questions de développement et de relations internationales.

C’est aussi un espace animé par le souci de comprendre les grandes mutations que connaissent les sociétés et économies du 21ème siècle et essaie de contribuer à offrir, en termes de politiques publiques, les alternatives les plus appropriées pour notre monde, animé en cela par une pensée positive et par une valorisation de l’intelligence collective et du génie de ses composantes. Ainsi, elle organise, tous les deux ans, une rencontre internationale autour d’une thématique qui correspond aux préoccupations de l’heure.

Cette année, la 5ème édition porte sur « La nouvelle économie mondiale, transformations structurelles, impacts et réponses des acteurs, expériences internationales comparées ». Avec 150 participants venus de 31 pays de tous les continents, elle a été ouverte par Mohamed Ben Abdelkader, le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, de Othmane El Ferdaous, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, chargé de l’Investissement.

Selon Driss Guerraoui, président de l’Université ouverte de Dakhla, cette structure n’est pas uniquement un lieu de réflexion entre académiciens. Elle se veut aussi une force de proposition orientée vers des questions empiriques et opérationnelles comme celles que vivent les entreprises et les territoires. C’est pour cela que, lors de chaque édition, il y a la remise d’un prix du partenariat entre l’université et l’entreprise. « Cela montre que les préoccupations de cette université sont de finalité opératoire qui visent des éléments et outils de politiques publiques à même de contribuer à ouvrir des pistes pour renforcer et développer les performances globales de nos économies et de nos sociétés », a estimé Driss Guerraoui.

Pour cette édition, ce sont l’Université internationale de Rabat et l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II qui ont été lauréats du prix « Partenariat université-entreprise ».

Oumar NDIAYE

À voir aussi

Bac à Kédougou: 1371 candidats ont démarré les épreuves du 1er tour

Ils sont 1371 candidats à plancher sur les épreuves du Baccalauréat, session normale Juillet 2018, …

Bac: 124 candidats exclus à Thiès

Le Bac général qui a démarré hier fait ses premières victimes. 124 candidats du lycée …