téléchargement (1)

60% DES ECHANGES SE FERONT AVEC LES PAYS DU SUD EN 2020

En 2020, 60% du trafic commercial international se feront avec l’implication des pays du Sud. La révélation est du Ministre du commerce, du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des Pme, Alioune Sarr. Il présidait  la cérémonie d’ouverture de la réunion de coordination du programme de renforcement du développement des capacités commerciales des pays Afrique-Caraibe-Pacifique (Acp) et de l’organisation internationale de la francophonie (Oif). « Il est estimé qu’en 2020, 30% des échanges se feront entre pays du Nord, 30% entre Nord Sud et 30% entre pays du Sud. Donc 60% du trafic commercial international se fera en intégrant les pays du Sud », a-t-il confié. Il y a 20 ans, rappelle-t-il, le commerce Nord-Nord représentait 60% des échanges commerciaux,  le commerce Nord-Sud 30% et le commerce Sud-Sud à peine 10%. Par ailleurs, il note que  2012 a enregistré pour la première  fois un produit intérieur brut (Pib) des pays en voie de développement supérieur à celui des pays développés ayant  entraîné des bouleversements des flux commerciaux. Alioune Sarr soutient que ces chiffres témoignent  que l’intégration progressive et harmonieuse  des Etats Acp dans l’économie mondiale qui est l’un des objectifs de ce programme, pourrait devenir une réalité.Aussi, invite-t-il les pays, à poursuivre leurs actions de façon à tenir compte des réalités économiques de nos pays, mais également du renforcement de l’intégration de nos différentes régions. « Aujourd’hui, les grands chantiers sur lesquels les pays ont besoin d’assistance technique sont ouverts. En effet, les négociations pour la mise en place de la zone de libre échange continental sont lancées en Afrique. Les négociations pour les Ape sont conclues et mises en œuvre dans certaines régions Acp et en cours dans d’autres pays », a-t-il laissé entendre. Pour conclure, le Ministre du commerce lance  un appel à l’Union Européenne, à toutes les structures d’aide au commerce et  aux acteurs du secteur privé à soutenir ce programme en vue de sa pérennisation et surtout pour accompagner les experts de commerce international qui œuvre aux côtés de nos pays dans la voie de l’insertion à l’économie mondiale.

 

Voir aussi

cooperation_senegal-japon

Réhabilitation du port de Dakar: Le Japon injecte 22 milliards

Le Japon vient de mettre à la disposition du Sénégal des financements d’environ 22 milliards …