29 juillet, 2014
Accueil » FAITS DIVERS » 702 MILLIONS ET 10 ANS DE TRAVAUX FORCES POUR RUTH CRUZ : L’espagnole convoyait plus de 4 kilos de Cocaïne
702 MILLIONS ET 10 ANS DE TRAVAUX FORCES POUR RUTH CRUZ :  L’espagnole convoyait plus de 4 kilos de Cocaïne

702 MILLIONS ET 10 ANS DE TRAVAUX FORCES POUR RUTH CRUZ : L’espagnole convoyait plus de 4 kilos de Cocaïne

Mariée puis divorcée, Ruth Cruz est qualifiée de bizarre par les membres de la cour, y compris son avocat. Elle comparaissait pour trafic international de cocaïne. Elle a écopé de 10 ans de travaux forcés et de 702 millions à payer au ministère public.

Les douaniers nationaux ont pris dans leurs filets une ressortissante espagnole au niveau de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Ruth Cruz, née en 1954, avait, dans ses bagages, une valise de couleur verte contenant quatre paquets de poudre blanche dont le test était positif à la cocaïne estimée à 234 millions de franc CFA.

Dans son premier interrogatoire, elle a reconnu les faits. Inculpée de transport de produit prohibée, elle a affirmé ignorer le contenu de ladite valise. Dans ses déclarations, elle affirmera être convoyeuse de cette valise pour un certain Claudio qui lui avait demandé de venir faire la connaissance de sa famille basée au Sénégal. Elle ajoute qu’une fois à destination, elle devait être identifiée par une certaine Ndéye, sans autre précision, grâce à son habillement et sa coiffure. Elle fut placée sous mandat de dépôt, le 23 juillet 2009, pour détention, transport et trafic international de cocaïne. Les faits remontent au 16 juillet 2009. A noter que son billet d’avion était acheté par Claudio dont elle dit être le propriétaire de la drogue et qui était son amant.

Devant la barre, Ruth a fourni une autre déclaration. «C’est quand les policiers ont ouvert la mallette et m’ont dit qu’il s’agissait de Cocaïne que je me suis rendue compte être mêlée à un trafic international de drogue», confiera-t-elle. Ladite drogue était dissimilée dans le double fond de la valise. Dans ses réquisitions, l’avocat général, Djibril Bâ, a souligné que la constance des faits est telle qu’il est impossible de douter de la culpabilité de l’accusée. «Elle est bizarre. On ne se retrouve jamais dans ses déclarations, elle n’a jamais été de bonne foi», a dit le ministère public, selon qui, l’accusée espagnole est en réalité une passeuse de drogue. Aussi, a-t-il requis 10 ans de travaux forcés et 702 millions de francs CFA d’amende. L’avocat de la défense, Me Souleymane Diagne, a sollicité l’acquittement pour sa cliente. La cour, après en avoir délibéré, a déclaré Ruth Cruz coupable de détention, transport et trafic international de cocaïne, avant de lui infliger une peine de dix ans de travaux forcés et une amende correspondant à la requête du parquet général.



Yandé DIOP

REWMI QUOTIDIEN