téléchargement (8)

75ÈME ÉDITION DU DAAKA L’eau et la santé, au sommet des priorités

 Le ministre de l’Intérieur qui présidait, hier, la dernière réunion préparatoire du Daaka (Médina Gounass) entend reconduire le dispositif de l’année précédente en assurant le liquide précieux  aux fidèles. Abdoulaye Daouda Diallo s’est également engagé à  barrer la route à  la fièvre à  virus Ebola.

Tout est fin prêt pour la 75ème édition du Daaka de Médina Gounass. Ces assurances ont été données par le ministre de l’Intérieur,  Abdoulaye Daouda Diallo, qui s’exprimait en marge de la  préparation de la célébration du Daaka 2016. Il a mis l’accent sur l’aspect sanitaire à cause de la réapparition de l’épidémie à  virus Ebola en Guinée. Ainsi, il a exhorté les fidèles à la vigilance, le jour du Daaka. « J’insiste vraiment. Il y aura la présence de fidèles guinéens sur le sol sénégalais, le jour du Daaka. Donc, il faut que chacun prenne ses responsabilités le jour J. Nous allons travailler en parfaite collaboration avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale pour sécuriser davantage la frontière sénégalo-guinéenne », rassure-t-il.

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique qui a promis d’être plus « regardant sur l’aspect sanitaire », a également annoncé que des patrouilles seront organisées avant, pendant et après la célébration de la 75ème édition du Daaka, pour permettre aux fidèles qui y prendront part, « de prier dans la quiétude ». Des mesures sécuritaires seront donc corsées au niveau des frontières pour parer à  toute éventualité. Ce n’est pas tout. Le Ministre a assuré une fourniture correcte du liquide précieux aux fidèles musulmans. Ainsi, 40 camions citernes et 62 bâches à eau seront déployés pour assurer une bonne mise en place des points de distribution.  Les méthodes d’alimentation correcte par le dégagement des voies afin de faciliter la mobilité des citernes sont, entre autres, les mesures aptes à satisfaire le monde musulman à Médina Gounass.

Bref, cet événement religieux prévu le samedi 9 avril 2016 sera doté de toutes les infrastructures nécessaires. Si l’on en croit aux représentants des différents partenaires de l’État, toutes les dispositions seront réunies pour le bon déroulement du Daaka 2016. La Sonatel a promis de déployer des camions mobiles pour fortifier et stabiliser le réseau téléphonique dans la cité religieuse. Cette opération sera appuyée par Tigo et sera effectuée trois jours avant et deux jours après la cérémonie religieuse.
L’AGEROUTE (Agence de Gestion des Routes), de son côté, promet de s’assurer de tout ce qui est voierie. L’agence va également élargir la plateforme de la potence de l’ancien forage. La Douane et les services d’hygiène n’ont pas répondu à cet appel.

Cependant, il faut noter que tous les besoins ne pourront pas être pris en compte dans l’immédiat. En énergie, deux groupes de 400 KWA seront installés dans la cité et deux autres groupes de 500 pour le Daaka. Sur le plan sécuritaire, la gendarmerie prendra en charge la sécurité routière. L’armée se chargera de la sécurité arrière. Et les tâches habituelles seront accomplies par les autres forces de l’ordre. La communication et la couverture médiatique seront assurées par la presse publique. Le chef religieux de Daaka Médina Gounass, Thierno, s’est réjoui de l’appui du gouvernement sénégalais. Il a également salué l’implication du ministre de l’Intérieur qui, dit-il, a fait du ziar  une priorité.

Notons que le Daaka de Médina Gounass (Kolda) est un événement religieux qui regroupe des milliers de fidèles musulmans venant des quatre coins du monde, pour un pèlerinage de dix jours sur cette terre sainte. D’autres mesures fortes sont retenues par les autorités de la région pour le bon déroulement de cette édition.

Khady Thiam Coly

Voir aussi

telechargement-2

PROTECTION SOCIALE “Plus de 450.000 ménages vulnérables inclus dans le Registre national unique”

Plus de 450.000 ménages vulnérables seront inclus dans le Registre national unique (RNU) de la …