SOCIETE

Ghana: 10 ans de prison pour un homme qui projetait de « tuer » le président

  • Date: 29 juillet 2015

On ne sait rien de sa santé mentale, mais ses déclarations en ont laissé beaucoup perplexes: un homme a été condamné à dix ans de prison mardi à Accra après avoir avoué qu’il projetait de « tuer » le président du Ghana.Charles Antwi, un homme de 36 ans, a été arrêté dimanche en possession d’un pistolet dans une église fréquentée habituellement par le président John Dramani Mahama et sa famille.La famille Mahama était absente lors de l’incident, selon un communiqué officiel publié dimanche. »Je voulais tuer le président Mahama pour prendre sa place », a affirmé M. Antwi mardi devant un tribunal de la capitale, qui l’a condamné à 10 ans d’emprisonnement, la peine maximale pour possession illégale d’armes. »Essayer de tuer le président était un moyen de me battre pour la nation. Je devais être investi président quand le président John Evans Atta-Mills est mort » en juillet 2012, a-t-il lancé. Ces propos n’ont pas manqué de surprendre l’assistance: l’homme est inconnu du public et n’a jamais joué aucun rôle sur la scène politique. Interrogé sur la façon dont il avait trouvé l’église fréquentée par le président ghanéen, M. Antwi a également fourni une explication pour le moins intrigante. »Un militaire au Fort Osu (siège de la présidence, ndlr) m’a indiqué l’église du président », a-t-il assuré, sans en dire davantage. Il a aussi déclaré que l’arme qu’il détenait alors lui avait été donnée par un Burkinabè, dont il n’a pas dit le nom.Charles Antwi a été arrêté pour son « comportement agité et suspect » pendant l’office du matin dans l’église en question, a indiqué un porte-parole du gouvernement, Edward Omane Boamah, dans le communiqué .

Source Izf

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15