ECONOMIE

Transfert d’argent : des experts souhaitent la mise en place d’un cadre pour…

  • Date: 25 février 2016

Les pays ouest-africains doivent davantage « renforcer et canaliser » les flux des transferts d’argent des migrants, pour les orienter vers des projets productifs qui permettraient une transformation structurelle des économies concernées a soutenu  le directeur général de la planification et des politiques économiques (DGPPE), Pierre Ndiaye. Il  s’exprimait lors de clôture d’une réunion ad-hoc de Groupe d’experts de l’Afrique de l’Ouest, sur le thème « Financements innovants pour la transformation structurelle des économies ouest-africaines ». Ils étaient appelés à discuter des rôles, des perspectives, des entraves ainsi que des opportunités liées à la mise en place de mécanismes de financements innovants pour les développements des pays. Outre l’utilisation des envois des migrants, les experts ont retenu que « les Etats doivent renforcer la mobilisation des ressources intérieures » et développer le partenariat public-privé (PPP). Ils ont galement convenu de la mise en place d’un cadre au sein de la CEDEAO, « pour mieux encadrer ces PPP et arriver aux objectifs recherchés, à savoir plus d’investissements sans pour autant que le budget puisse en pâtir ».

 Rewmi.com/FBF

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15