Accueil / ACTUALITES / COMEDIE AU SOMMET DE L’ETAT Youssou Touré ravale ses crachats et s’excuse

COMEDIE AU SOMMET DE L’ETAT Youssou Touré ravale ses crachats et s’excuse

La démission de Youssou Touré du gouvernement n’a duré que 3 heures pour que ce dernier revienne sur sa décision de rompre toutes relations avec le président de la République. Avant la fin de la soirée, le Secrétaire d’État à l’alphabétisation et des Langues nationales est revenu sur sa décision grâce à l’intervention de la première dame, Marième Faye. Ce retournement de veste « honteux et indigne » d’un secrétaire d’État est lié à une guerre entre les seconds couteaux.

Hier, en début de soirée, Youssou Touré avait annoncé son divorce avec le président Macky Sall. Et son entourage avait servi la version selon laquelle « Youssou Touré est victime d’un complot et il est combattu au plus haut sommet de l’Apr et du gouvernement ». Des accusations qui ont installé le malaise au sein de l’Apr mais aussi dans le gouvernement. Puisque tout le monde a pris son téléphone pour lui demander de revenir sur sa décision. Et parmi les sapeur- pompiers, il y a la première dame, Marième Faye Sall. Face à la presse locale, Youssou Touré n’a pas hésité à se rabaisser rien que pour faire taire la rumeur du malaise qui secoue le gouvernement. « C’est une incompréhension, c’est moi qui ai eu une mauvaise lecture des choses et on m’a induit en erreur », regrette M. Touré. Une déclaration que beaucoup d’observateurs qualifient de honte. Mais selon nos sources, il existe bel et bien une crise au sein du gouvernement où Macky Sall cherche a caché à tout prix avant qu’il fasse son propre toilettage après le référendum. En outre, ces pluies d’interventions de Moustapha Diakhaté, Marième Faye… Ils cherchent à calmer le jeu et à ne pas donner raison aux médias. Mais une chose est sure, Youssou Touré ne fait plus l’unanimité au sein de la coordination des Enseignants apéristes où plusieurs membres l’avait accusé de détournement de fonds.

Ibrahima Khalil DIEME

Share This:

À voir aussi

Le jeu est flou

Rien dans l’organisation des prochaines législatives n’indique que les choses se passeront normalement le 30 …

Les «Sall» interdits de campagne Khalifa et Macky, ces absences qui profitent à Wade

La Cour Suprême vient de suivre le Ministère public dans son réquisitoire de ne pas …