People

Sa femme déclarée morte, il l’aperçoit à la télévision deux ans plus tard

  • Date: 14 mars 2016

Abragh Mohamed a sans doute dû se pincer de nombreuses fois pour vérifier qu’il ne rêvait pas lorsque, assis devant son téléviseur, il a reconnu sa femme qu’il croyait avoir perdue à tout jamais.

Tragique accident de voiture
Son épouse, dont l’identité n’a pas été révélée, avait été transportée en urgence à l’hôpital Ibn Rochd de Casablanca après avoir été victime d’un grave accident de voiture. Reparti chercher l’argent pour payer les frais médicaux à Azilal (environ quatre heures de route), Abragh Mohamed se voit annoncer par les médecins que sa femme n’a pas survécu.  La dépouille, déjà placée dans un cercueil, est transférée vers son village natal où elle est ensuite inhumée. Ainsi débute une longue période de deuil pour le veuf.

« Perdu de vue »
Récemment, alors qu’ils regardent l’émission « Al Mokhtafoun », le pendant marocain de « Perdu de vue », des amis d’Abragh lui annoncent l’incroyable nouvelle: ils ont reconnu sa femme, laquelle cherche à retrouver son mari dont elle a perdu la trace depuis deux ans.

Mauvais corps
Cette histoire surréaliste a rapidement fait le tour des réseaux sociaux marocains et il est très vite apparu que la dépouille qu’Abragh Mohamed avait enterrée n’était pas celle de sa femme.

« Je ne savais pas qu’il s’agissait d’une autre personne », a affirmé Mohamed au journal Nuevo Dia. « Je ne savais pas que ma femme était vivante », a-t-il ajouté.

Flou total
Les circonstances exactes de ce qu’il s’est produit après l’accident restent à ce jour inconnues, précise The Independent.

Amnésie?
De nombreuses théories circulent néanmoins, parmi lesquelles celle que madame Mohamed aurait souffert d’amnésie après son accident. D’autres parlent par ailleurs d’incompétence médicale. Deux hypothèses qui tiennent la route.

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15