Accueil / ECONOMIE / Une unité industrielle d’une valeur de 200 millions offerte aux opérateurs économiques

Une unité industrielle d’une valeur de 200 millions offerte aux opérateurs économiques

Il s’agit d’un entrepôt d’une superficie de 504 m2 qui sera utilisé pour le dépôt, le stockage et la transformation des produits agrico-alimentaires. Située à la périphérie sud de la commune de Sédhiou, cette unité industrielle financée par le ministre de l’industrie et mines, a coûté sans son équipement, la somme de 100 millions. Elle sera équipée tout prochainement à hauteur de 100 millions.Ce sont donc au total 200 millions d’investissement qui vont permettre aux opérateurs économiques d’industrialiser leurs produits agricoles. Selon Mamadou Sine Kébé, directeur du redéploiement industriel au ministère de l’industrie et des mines, le hangar va loger 3 petites et moyennes industries. Mais si la demande augmente, nous allons construire d’autres bâtiments pour y loger d’autres industries » a-t-il promis. Après les deux hectares offerts par le colonel Sacoung Faty pour la construction de cet entrepôt, le maire Abdoulaye Diop a élargi la surface en octroyant une superficie de 41 hectares pour abriter le prochain parc industriel de Sédhiou. Le docteur Moussa Souané souhaite qu’il y ait un comité de gestion de ce site en rapport avec les collectivités locales pour augmenter la rentabilité de ce parc industriel qui peut satisfaire toute la demande de la Casamance naturelle. « Il ne faudrait surtout pas le confier à deux ou trois exploitants » a-t-il conseillé. Et de poursuivre: «  Les produits doivent être emballés dans des conditions hygiéniques pour les rendre plus attractifs et plus compétitifs au niveau national et international de façon qu’il y ait un label Sédhiou ou Casamance ». C’est pour cela, dit-il que ce hangar doit servir, en dehors de toute politisation, d’embryon pour un pôle d’incubation d’industries et de services.

Share This:

À voir aussi

APRES TIGO  Kabirou Mbodj rachète la banque libyenne SIAB au Togo

Il a le vent en poupe. Lui, c’est Kabirou Mbodj. Après avoir fait tomber dans …