00072a7b408f9b506ed84ce0db9a294fd936502c

bou Thiouballo, Chanteur : chaque période, c’est Dieu qui choisit une personne et lui donne du succès’’

Du talent, il en a. Abou Thioubalo est connu pour sa belle voix et une puissance vocale avérée. Natif de Pikine ayant toujours revendiqué sa ‘’Pikinité’’, il est  le jeune artiste qui en 2009 avait gagné l’amour et l’estime de beaucoup de Sénégalais. ‘’Solution’’, son premier album lui a permis d’être découvert par le grand public. Mais son succès a duré le temps d’une rose. Après la participation dans  l’album ‘’Fatalikou 2’’ de Youssou Ndour en 2015, l’artiste continue ses activités sans faire trop de bruits. Trouvé au studio du producteur Papis Konaté, il renseigne plus sur ses activités, ses projets et quelques lignes de sa vie. Entretien.

A part votre participation au projet d’album de Youssou Ndour, le public vous avait carrément perdu de vue. Cela est dû à quoi ?

Je suis en activité actuellement. Je fais des soirées, des after-Work dans des restaurants de la place et j’anime quelques plateaux, récemment avec la journée internationale de la femme j’étais sur la Rts. Le mois dernier j’ai fait une soirée et au mois de décembre dernier également. Il y a  des gens qui me proposent des prestations ou animer des after work. En réalité, je suis plus concentré sur la sortie de mon prochain album.

Qu’est-ce que  la participation à cet album vous a apporté ? 

D’abord travailler avec Youssou Ndour pour un jeune artiste comme moi est une grande chance, une opportunité à saisir. Donc c’est un pas en avant. J’ai appris grâce à cette expérience beaucoup de choses en passant beaucoup de temps en studio avec lui. Il nous a donné un album qu’il devait faire, donc c’est une grande fierté. Cela m’a aussi apporté beaucoup de succès. Il y a eu un moment où mon nom était entendu partout. Et ce, à chaque fois qu’on parlait de Youssou Ndour.

Quelles sont vos relations avec Prince Art?

Pour la production de ’Fatalikou 2’’,  nous avons travaillé avec Youssou Ndour dans son studio personnel. Ce n’était pas avec Prince Art. C’était un produit de Youssou Ndour.

Pensez-vous pouvoir relancer seul votre carrière et avoir autant de succès qu’en 2009 ?

J’ai la même pensée que lors de mes débuts. Mon objectif est de sortir un album et qu’il soit bien accueilli par le public. Le reste dépend de la volonté de Dieu. Je ne pense pas à autre chose. Tout ce que je sais faire c’est chanter. Alors je continuerai à le faire. On m’a découvert alors que je ne connaissais pas beaucoup de personnes. A ce moment, il n’y avait même pas beaucoup de télévisions comme aujourd’hui et pourtant cela marchait comme on le voulait. C’est après que d’autres personnes sont venues en appui et il y a eu un succès. La base c’est la voix et un bon staff et à mes débuts je n’avais même pas de staff. C’est l’aide de Dieu et non d’une personne ou une autre qui peut faire en sorte que je sois au sommet.

Vous avez du talent, tout le monde vous le reconnaît. Malgré tout votre carrière a du mal à prendre de l’envol, pourquoi à votre avis ?

Je me réjouis du fait qu’il n’a jamais été écrit que j’ai fait telle bêtise ou telle autre chose depuis que je suis artiste. C’est grâce à Dieu que j’ai pu avoir un tel succès donc aujourd’hui c’est le bon Dieu aussi qui met un autre artiste à un niveau élevé. Pour chaque période, c’est le tout puissant qui choisit une personne et lui donne du succès. Si l’on prend l’exemple sur le football, il y a eu un temps où les El Hadj Diouf et autres étaient au-devant de la scène et actuellement on parle d’autres joueurs. Il en est ainsi pour les lutteurs aussi ils ne sont pas tous rois des arènes. Mais pour autant, cela ne signifie pas qu’ils ne soient pas des lutteurs.  Je pense que la musique n’est que la musique. Aucun n’artiste ne pourra accepter que son collègue artiste soit plus talentueux que lui. Mais on reconnait que tel artiste est devant à une période bien précise. Ma vision de la musique et des musiciens n’a pas du tout changé de 2009 à maintenant. Toutefois un chanteur peut dans sa carrière être au top et se réveiller un beau jour et voir un autre le détrôner.

Que comptez-vous faire pour retrouver votre place ?

C’est pour reprendre cette place qu’on souhaite prendre un nouvel élan avant de sortir un bon produit qui est l’album qui sera disponible sur le marché sous peu. Depuis bien longtemps déjà, on est en studio et dans la production de cet album pour servir au public du lourd. Sinon on aurait pu faire un album  rapidement mais cela risque d’être des musiques passagères et pas de la qualité que je souhaite servir aux mélomanes. Entre temps, j’ai eu à faire beaucoup de featuring, notamment avec Salam Diallo, le groupe Facebook, Eumeudy Badiane, Waly Seck, Assane Thiam, Youssou Ndour entre autres. Pour dire que je ne reste pas les bras croisés. Mais tout artiste  désire aller de l’avant et faire une bonne carrière.

Croyez-vous au maraboutage dans le milieu du showbiz et qu’en pensez-vous ?

Oui j’y crois parce que depuis ma naissance j’en entends parler. Je suis né et je l’ai trouvé dans la société. Mais si l’on se réfère à la volonté divine on n’y croira pas. Et comme on le dit en wolof ‘’Kou nek sa weurseuk nguay lek ’’. Quand je dis que j’y crois, c’est parce que cela existe ou en tout cas on le dit. Mais une personne n’a jamais récolté du bien en faisant du mal à autrui. Un jour viendra il n’y aura que des regrets.

Vous concernant n’avez pas en un moment eu des doutes ?

Non. Depuis ce sont les gens qui en parlent mais jamais je n’ai eu des doutes comme quoi on m’aurait envouté. Et puis je ne suis pas malade. Je ne sens rien dans mon corps qui me fait penser à cela. Si j’étais malade hospitalisé ou que je disparaisse, c’est peut-être là qu’on pourrait dire que j’ai été marabouté. J’ai trouvé beaucoup de chanteurs en débutant ma carrière dans la musique pourtant l’on ne parle pas d’eux. Mais quand on fait un bon travail tout le monde s’inquiète pour le moindre détail de peur que ce soit lié à ces choses-là… Je suis toujours dans mes activités et j’ai de bons rapports avec les artistes. Aussi je ne pense pas qu’une personne puisse être aussi méchante et d’une manière vraiment gratuite pour empêcher à son prochain de vouloir aller de l’avant. Je n’y ai jamais pensé mais s’il est vrai que quelqu’un l’a fait, je ne le lui pardonnerai pas.

 Qu’en est-il de votre prochain album ? 

Ça sera un album de 7 ou 8 titres. Six titres étaient prévus au début mais Papis Konaté a trouvé qu’on pouvait y inclure d’autres qui sont les plus demandés lors des soirées. Mais le nom de l’album je le garde comme surprise… Il y a quand même un morceau phare de l’album qui parle d’amour. La dernière fois (son  premier album) j’étais à la recherche d’une solution parce que j’étais amoureux d’une amie et je ne savais pas comment le lui dire pour ne pas que la relation s’arrête là. Cette fois si c’est une histoire d’amour aussi. Les parents de la fille m’estiment mais son grand frère qui est dans la maison  est robuste  et ne m’aime pas. Dans les couplets je fredonne en demandant à la fille de me suivre pour qu’on aille ailleurs. Donc si je cherchais une solution cette fois ci je cherche un baume pour massage car mon beau-frère jaloux m’aura bien bastonné. Pour dire que je suis toujours sur le chemin de l’amour.

Justement on vous connaissait célibataire. Votre situation matrimoniale a-t-elle connu un changement ?

Je ne suis pas marié, je n’ai pas d’enfants. Un mariage comme l’a rappelé récemment Iran Ndao à la télé, ça demande beaucoup de choses. Il faut être sûr de pouvoir le faire. Il faut être à même de pouvoir prendre soin de son épouse, l’habiller, avoir de quoi l’entretenir, et la nourrir.  ‘’Diabar kene douko matt dagnu koy meune’’.

Mais tout cela vous l’avez…

Oui certes. Mais j’ai d’autres femmes, d’autres charges je veux dire. Je suis un soutien de famille. Je suis issu d’une famille modeste et je me suis battu pour construire une maison pour elle. J’ai des petites sœurs et j’assure les dépenses sans compter et il y a mes propres besoins parce que je vis dans une autre maison seule et c’est d’autres dépenses aussi. Et j’ai une autre femme qui est ma voiture. Maintenant avec tout cela en ajouter une épouse, il faudra que le nouvel album sorte et marche (rires).

Donc vous n’êtes pas un cœur à prendre ?

Sérieusement je n’ai pas qu’une seule copine. J’ai des copines. Pour dire vrai. Toutefois je n’ai jamais eu d’enfants hors des liens du mariage et je n’ai jamais frappé à la porte de qui que ce soit pour draguer une fille.

EnquetePlus

Voir aussi

10688912-17616609

Il est dans la liste des rappeurs et producteurs les plus riches des USA. Sa …