Un test anti vectoriel mise en œuvre

‘’Il s’agit d’un projet de pulvérisation intra domiciliaire. Pour la première phase, ce projet a été déroulé en 5 mois. On a débuté par l’identification des sites. En plus, nous avons procédé à l’identification des acteurs qui feront la mise en œuvre du projet, la formation des acteurs et la pratique  dans les trois sites qui ont été identifiés sur la base de critères’’, a expliqué Dr.  Thiam.

Au cours de cette campagne, 30 concessions et 172 pièces ont été traitées. Une initiative qui, d’après le Dr Mbaye Thiam, lutte contre les nuisances et les vecteurs mais aussi contre l’urbanisation, la pauvreté et la prévalence du paludisme.

Ce projet qui est en phase pilote sera vulgarisé dans d’autres zones  du pays. Trois objectifs sont visés : montrer sa faisabilité, voir s’il est efficace et comment il pourrait être instauré dans les autres communes.

Enquete

Voir aussi

SANTE Un programme de 180 milliards de francs CFA au chevet des populations

  Pour améliorer davantage  la santé des populations au Sénégal, l’Agence des Etats Unis  pour …