ACTUALITE

Relisez les GO de Cébé (semaine du 21 au 27 mars)

  • Date: 27 mars 2016

GO Les nouveaux clients de l’autoroute à péage GO les nouuveaux clients

Entre la Patte d’Oie et Thiaroye, c’est le désordre total. Le bordel, pour rester poli. Des piétons (hommes, femmes, enfants) arpentent les ponts, des riverains font tomber des pans de muret servant de clôture de protection pour traverser la route, et même des voitures hippomobiles s’invitent maintenant dans la partie, au point de provoquer des accidents.
Que fichent-elles donc ces gueules de vâche, pour reprendre Aimé Césaire ?

GO : Après le Oui massif, reste que Wade 9166056-14602055

Après la défaite du « Front du Non », et en attendant une analyse plus exhaustive de la situation, comment va maintenant faire l’opposition ? Difficile de savoir. Quand les uns trouvent plus simple de rejeter les résultats du scrutin, d’autres, qui paraissent plus engagés, parlent de refonder les bases de la consolidation et d’unifier les actions de l’opposition, pour constituer une alternative à la majorité actuelle.
Exactement comme s’y emploie Malick Gakou. Mais qui va diriger tout ça, pour demain, mériter le titre du chef de l opposition ? C’est là où le bat blesse.
Si on parle du même Gakou, tout de suite, des contestataires se présentent, pour dire que son parti est un bébé, qu’il n’a pas encore six mois. Idy ? Faut attendre un peu. Il a déjà joué dans la cour des grands et traine un peu leurs mauvaises habitudes.
Khalifa Sall ? Qu’il règle d’abord ses différends avec le Ps, et qu’il sorte de Dakar, ensuite. Pape Diop ? Les risques de péremption sont trop grands. Decroix alors ? Comme Landing. Qu’il soigne son éloquence avant tout.
En fin de compte, moi je ne trouve que Wade, puisque Karim est occupé. Encore faudrait-il que la chose soit humainement possible.

GO Référendum: The day after images

À Ndoumbélane nake ? Yallah réka khame. Celui qui est sur la photo rit de ses trente-deux dents. Mais les effluves des élections d’hier se sont dissipées. Les partisans du OUI se satisfont de leur victoire à juste titre. Les partisans du NON se rassurent par l’absence de plébiscite pour le président de la République.
En réalité, les deux gagneraient à s’interroger sur le sens des 60% d’abstentionnistes. Une consolidation de la démocratie ne peut pas être envisagée lorsque la majorité de la population ne se sent plus concernée par la chose politique. L’inaptitude des acteurs politiques aux débats d’idées constitue le véritable obstacle au saut qualitatif de notre démocratie. L’analyse des résultats ne se focalise que sur les scores électoraux des différents hommes politiques dans leurs fiefs. Certains poussant l’outrecuidance jusqu’à parler de revanche des élections locales. L’aridité des idées et la personnalisation des débats empêchent notre démocratie d’effectuer ce saut qualitatif. Notre démocratie est très gravement atteinte. Les pays comme le Cap-Vert et le Bénin dépassent largement le Sénégal, même si notre égo surdimensionné nous fait penser le contraire. Le niveau des débats lors de cette campagne était d’une faiblesse affligeante. La question de l’homosexualité brandie par certains partisans du NON était d’une indignité pitoyable. Mais ne constituait-elle pas une réponse à la méthode cavalière et déloyale du président de la République à organiser un référendum à la va-vite sans laisser le temps de débattre dans la sérénité et d’expliquer aux citoyens les réformes proposées ?
Pour l’ instant, voilà les sentiments qui m’habitent. Reste maintenant à savoir si les gouvernants ont retenu la leçon.

GO- Walf renait de ses cendres GO Walf

Seul Walf semble avoir tiré son épingle du jeu. Il fallait voir, hier, Sidi Lamine, triomphant depuis son balcon, les bras en V. Cela rappelle un peu 2011, quand il accusait les libéraux d’avoir brulé son immeuble et quand il réclamait des sous.Walf donc a ressorti le grand jeu dimanche, et force est de reconnaitre qu’il a été à la hauteur, ne se contentant pas de balancer des Oui, contrairement à certains rivaux, surtout artistes ou mélomanes, dont la fiabilité a été lourdement chahutée.Sidy waaaay ! Dire qu’il y a seulement quelque temps il était encore voué aux gémonies, à cause de cette tendance « defar ba mou bakhe ».

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15