Accueil / UNE / La Cmu des élèves: Une arnaque organisée

La Cmu des élèves: Une arnaque organisée

La Couverture maladie universelle pour les élèves des écoles publiques et privées, lancée en grande pompe en avril dernier, sera effective dès cette rentrée scolaire.

Mais, déjà, les agents de l’Agence de la couverture maladie universelle font le tour des écoles du Sénégal pour récupérer les frais d’inscription au service dans les différents établissements.

Ils viennent rencontrer les Principaux, Directeurs et Proviseurs pour discuter des modalités de versements des fonds. Pour cela, ils déposent un ensemble de papiers dans les écoles et donnent un délai très court pour récupérer les fonds. Mais, une fois ces agents partis, c’est la discussion dans bon nombre d’écoles.

A Rufisque, le débat alimente les salles des professeurs où beaucoup crient à «l’arnaque» et à «un vol organisé».

Pour ce proviseur d’un lycée de Rufisque qui requiert l’anonymat, l’année dernière, son établissement a fourni beaucoup d’argent à l’agence.

Cette année encore, alors qu’il n’a pas reçu le point sur l’utilisation des sommes versées, on lui demande de verser encore.

«Je ne peux donner la somme globale, mais c’est 1 000 francs pour environ plus de 3000 enfants. Durant l’année scolaire 2018, aucun de nos enfants n’a bénéficié de cette couverture maladie. Tous ceux qui étaient malades se sont soignés eux-mêmes. Nous ne faisons que verser des sommes. Et puis, c’est tout», déplore ce chef d’établissement dans Walf Quotidien.

Abdou Faty du Syndicat des enseignants libres/A est catégorique. Pour lui, c’est une arnaque.

«Pourquoi ne pas évaluer les fonds remis l’année dernière à l’Agence avant de réclamer autre chose aux écoles ? Nous savons que beaucoup d’enfants qui s’étaient pourtant bien acquittés de leurs cotisations n’ont reçu aucune aide, n’ont bénéficié d’aucun soin de la Cmu-Elèves. Nous pensons que nous assistons à une arnaque. Mais à qui profite cette arnaque ?», se demande Abdou Faty, secrétaire général du Sels/A.

La Cmu-élèves est un mécanisme de prévention du risque-maladie basé sur un régime contributif de prise en charge médicale des élèves des cycles élémentaire, moyen et secondaire du Sénégal au niveau des postes de santé, des centres de santé, des hôpitaux et des officines pharmaceutiques par le biais des mutuelles de santé

À voir aussi

Condamnation, contrainte par corps: La réponse de l’Onu à Karim

Le document ci-dessous signé des avocats de Karim Wade établit que leur client avait sollicité …

Attaque armée à Goudomp: Un berger tué par balle

Un berger a été tué par balle à Kousi, village situé dans la commune de …