Confidences

9 Janvier 2013 – 9 Janvier 2016 : Voilà 3 ans déjà que nous a quitté Ousmane Masseck Ndiaye

  • Date: 9 janvier 2016

Saint-Louis pleure toujours son maire.

Ousmane Masseck Ndiaye était bien connu au Sénégal et partout dans le monde. Le défunt maire de la ville de Saint-Louis a occupé plusieurs fonctions gouvernementales avant de devenir maire de la vile de Saint-Louis. En ce jour de son rappel à Dieu, la ville de Mame Coumba Bang pleure toujours ce grand homme qui a participé à la modernisation de la capitale du Nord.

La ville de Saint-Louis pleure toujours son  défunt maire, Ousmane Masseck Ndiaye. Un homme qui a tout donné à la belle ville de Saint-Louis qu’il a dirigé pendant des années. Connu pour son dynamisme, l’ancien président du Conseil économique et social (Ces) aura croqué la vie à belles dents. C’est un jour de 9 janvier 2013, qu’il a quitté ce monde.  Rappelé à Dieu, à l’âge de 57 ans, des suites d’une longue maladie,  Masseck Ndiaye se distinguait par son port altier et ses allures de séducteur.  Durant toutes les manifestations de la ville, il se faisait remarquer par son accoutrement saint-louisien  et son grand sourire qui manque toujours aux dignes fils de la ville. Ousmane Masseck Ndiaye a toujours était à côté de l’ancien président de la République du Sénégal, Abdoulaye Wade. Un homme qui a «  le sens de la démocratie » selon Me Fatima Fall, qui l’a accompagné durant toute sa vie. Pour la libérale de Saint-Louis,  « Masseck était un homme multidimensionnel ». Me Fatima Fall de lancer un appel de paix en ce jour de rappel à Dieu du défunt maire de Saint-Louis. « Le Sénégal est partout reconnu comme une démocratie majeure où les droits de l’homme sont respectés et où l’opposition a toujours joué un rôle déterminant. Je pense qu’en ce jour anniversaire, de Ousmane Masseck Ndiaye, il nous faut calmer le jeu démocratique et libérer le chef de l’opposition Oumar Sarr ainsi que tous les autres détenus politiques », déclare-t-elle. Et de renchérir : «  Le pays n’a pas besoin de tensions inutiles alors que le terrorisme est à nos portes. Il nous faut serrer les coudes et faire face aux défis qui nous interpellent. Repartir sur de nouvelles bases, c’est faire preuve de responsabilité, de courage et de patriotisme ».

Masseck Ndiaye, un grand bâtisseur

La ville de Saint-Louis s’est développée sous son magistère. Depuis plus de trois ans, elle pleure son maire qui a accompagné les jeunes et créé des emplois. Il était devenu le Secrétaire général de la présidence de la République, ministre du Tourisme et des Transports aériens, puis ministre d’État chargé de la Décentralisation et des Collectivités locales, la même année. Avant sa défaite en 2019, face à la coalition de Cheikh Bamba Diéye, il a pu faire des routes et moderniser la ville de Saint-Louis sur tous les plans. «  Nous pleurons toujours notre défunt maire. Il avait des projets  grandioses pour la ville. Malheureusement, il n’a pas pu  réaliser tous ces projets », témoigne Abdou Diop, un des habitants de la ville. Ousmane Masseck Ndiaye nous a quittés le 9 janvier 2013. Il a été inhumé dans la ville sainte de Touba, où il repose désormais.

Ousseynou DIOP

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15