Accueil / SOCIETE / APRES AVOIR CONSTATER LA DISPARUTION DE SON SEXE : Un électronicien accuse le « Mara » et lui asperge de l’acide sur les parties intimes

APRES AVOIR CONSTATER LA DISPARUTION DE SON SEXE : Un électronicien accuse le « Mara » et lui asperge de l’acide sur les parties intimes

Une affaire bizarre que celle qui oppose Younouss Sonko, cet habitant de l’unité 25 des Parcelles Assainies au marabout Baidy Cissé de la cité Millionnaire ! Le premier cité comparaissait hier à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour coups et blessures volontaires sur le deuxième. Mais cette affaire trouve ses origines dans une histoire de vol de sexe dont le prévenu accuse le plaignant, qui il a bastonné avant de lui verser de l’acide sur les parties intimes.

Pour connaître le fin mot de cette histoire il faut remonter au samedi 6 juin dernier. Ce jour là, aux environs de 21 heurs, Younouss Sonko et l’un de ses amis, un certain Oumar, vigile de son état, se sont présenté au commissariat des Parcelles Assainies, en compagnie de Baidy Cissé qu’ils accusaient du vol de sexe de l’un d’eux. En l’occurrence, Younouss Sonko.

Sur place les limiers constateront que le présumé voleur de sexe avait l’air de quelqu’un qui venait été sérieusement bastonné. Ils demanderont aux accusateurs de l’amener au centre de santé Nabil Choukair de la Patte d’oie. Après des examens, le médecin légiste dudit centre constate que le sieur Baidy Cissé a été molesté plus gravement que dit. Il découvrira que ses parties génitales avaient été complètement touchées par de l’acide qu’on lui aurait versé dessus. Alors, le médecin saisira les Policiers, pour leur faire part des résultats de son examen. Ces derniers à leur tour, entendront Younouss Sonko qui donne sa version des faits. Selon lui, Baidy Cissé est venu le trouver à son atelier et lui a serré la main, en guise de salutation. Avant de se présenter comme un marabout qui vient de la Casamance. « C’est lorsqu’un client s’était présenté à moi, que j’ai su que mon sexe s’était rétréci, pris, de panique je me suis présenté auprès du marabout, pour lui dire de vider les lieux » déclare Sonko.

Celui-ci partit sans brocher. Mais c’est seulement à son départ que Sonko réalisera que son sexe avait complètement disparu, avant de se confier à son ami Oumar. Les deux se lancèrent alors à sa suite. Ils finiront par l’appréhender aux environs du bar ‘’Petit Paris ‘’ de Grand Yoff, avant de le reconduire à l’atelier, pour qu’il remette ce qu’il avait volé. On décide de l’amener à la police, mais aussi, mystérieusement, en cours de route, Sonko retrouvera ses bijoux de famille. Mais celui qui dit avoir été victime de vol de sexe, refusera d’admettre qu’il avait bastonné son supposé voleur. . À la question de savoir, qui donc a pu lui asperger de l’acide par la suite, Sonko dira de ne rien en savoir. Probablement les badauds qui étaient venus nombreux assister à la scène.

L’avocat de la partie civile balaiera ces aveux d’un revers de main. Pour lui, seul Sonko est responsable de ce qui est arrivé à son client. Il demandera ainsi la somme 10 millions à titre de dommages et intérêts. Le ministère public quant à lui, a préférera s’en référer au tribunal.

La défense dans sa plaidoirie a rejeté en bloc toutes les accusations formulées »contre son client dont il la relaxe pure et simple ou au bénéfice du doute. Délibéré au 23 juin.


À voir aussi

AG Onu: Macky se désiste

Le chef de l’Etat n’assistera pas à la 73ème Session de l’Assemblée Générale des Nations …

Assassinat d’Assane Seck : Les véritables raisons d’un parricide

Nouvelle révélation sur la mort d’Assane Seck, ce vieux de 71 ans décapité et la …