Accueil / SOCIETE / CONCERT DU 31 DECEMBRE A DAKAR : La mairie fait confiance à Lamine Faye

CONCERT DU 31 DECEMBRE A DAKAR : La mairie fait confiance à Lamine Faye

La mairie de Dakar a confié à Lamine Faye l’organisation d’un grand concret qui aura lieu le 31 décembre prochain, à la Place de l’Obélisque à Colobane. Le virtuose de la guitare s’occupera du plateau Mbalax aux côtés de Nicolas Menheim chargé, pour sa part, de la programmation Salsa. La manifestation verra la participation de plusieurs artistes dont Alioune Mbaye Nder, Ami Mbengue… « La municipalité de Dakar m’a choisi, c’est un honneur pour moi. Je suis au service de la musique sénégalaise. Je ferais tout mon possible pour aider à son développement. Et puis, c’est la fête, il faut faire plaisir aux Sénégalais », a déclaré Lamine Faye

Certaines informations avaient fait état du retour de Lamine Faye au Super Diamono. En fait, il s’agissait juste d’une collaboration ponctuelle en l’absence de Doudou Konaré, le lead guitar du groupe, qui avait suspendu ses activités. « Omar Pène est un ami et un frère que je respecte beaucoup. J’étais venu lui apporter un coup de main, comme je le fais avec d’autres musiciens », a précisé Lamine Faye. Et d’ajouter : « j’ai plein de projets qui ne me permettent pas d’être pensionnaire d’un orchestre, mais je suis près à collaborer avec tout le monde ».

Lamine Faye a fait les beaux jours du mythique Super Diamono de Dakar. Un groupe, crée en 1975, qui a fait rêver les Sénégalais avec sa musique appelée à l’époque l’afro-feeling, un mélange de sonorités sénégalaises, d’afro beat et de jazz. Mais, en 1995, le guitariste décide de voler de ses propres ailes en créant le Lemzo Diamono. Ce groupe va révolutionner la musique avec un style suis generis, le Marimbalax (du Mbalax joué sur un son du clavier appelé Marimba). Ce savant mélange est sorti des « laboratoires » de la famille Faye très connue sur la scène musicale sénégalaise. Créé par le défunt Adama Faye, l’aîné de la famille, ce genre musical a été développé par Lamine Faye qui lui a donné le cachet populaire qu’il connaît aujourd’hui. Cependant, Habib Faye a eu à l’expérimenter avec un autre son du clavier appelé Kalimba (proche du Marimba) dans le morceau Weundelou de Youssou Ndour sorti en 1986. Le Super Diamono utilisera aussi ce même son dans le titre Adama Ndiaye au début des années 90. Mais le Marimbalax connaîtra son apogée avec le Lemzo Diamono. On a encore en mémoire des chansons comme Attérissage, Yarou… Aujourd’hui, tous les musiciens sénégalais font usage du Marimbalax, communément appelé Marimba. Youssou Ndour s’est même attaché les services de Tapha Faye, frangin de Lamine Faye et de Habib (bassiste du Super Etoile), qui excelle dans ce genre qu’il a aidé à vulgariser au sein du Lemzo Diamono. Salgane-Salagne, le dernier opus de celui que l’on surnomme le « roi du Mbalax », repose essentiellement sur le Marimbalax. Seuls Baaba Maal et Ismaël Lô et les musiciens qui font un genre autre que le Mbalax, font encore de la résistance. Sinon, tous les chanteurs sénégalais font actuellement la musique du Lemzo Diamono de Lamine Faye.

Le groupe de Lamine Faye a eu aussi la particularité d’être une pépinière pour jeunes pouces de la musique sénégalaise. Alioune Mbaye, Fallou Dieng, Salam Diallo, Ami Mbengue, Pape Diouf, Mada Bâ, Moussa Traoré… y ont fait leur apprentissage.

Après la grandeur, la décadence. Le Lemzo Diamono implose en 1998. Depuis, Lamine Faye, le précurseur du Marimbalax se cherche. « Je travaille beaucoup en atelier et je collabore avec les musiciens de la place, notamment les jeunes », a-t-il confié à Première Ligne. Lamine Faye pourra-t-il rebondir ? Le talent ne lui fait pas défaut.

Première Ligne


À voir aussi

L’APS renoue avec la grève

L’Agence de Presse sénégalaise (Aps) va renouer avec la grève. Selon le secrétaire général de …

Femme charcutée: Salimata Diaw jugée mardi prochain

Salimata Diaw sera jugée mardi prochain. Cette dernière est accusée d’avoir charcuté à la machette …