Accueil / ACTUALITES / Conflit casamançais

Conflit casamançais

La nature des relations entre la Gambie, la Guinée-Bissau et le Sénégal, l’histoire et la sociologie de leurs peuples sont, en plus de l’implication des protagonistes, des pistes à explorer pour mettre fin aux velléités d’indépendance en Casamance (Sud), selon le président de l’Organisation nationale des droits de l’homme (ONDH) du Sénégal, Abdoul Aziz Badiane. Il espère que cette approche basée sur les relations entre les pays situés autour de la zone de conflit permettra de « tirer des leçons et des enseignements susceptibles de faciliter toutes les recherches de solutions ». Abdoul Aziz Badiane propose, pour emmener le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) à renoncer à son projet d’indépendance, d’ »évoquer l’histoire et la sociologie communes aux trois peuples (de la Gambie, de la Guinée-Bissau et du Sénégal), pour mieux les rapprocher, en mettant à contribution les compétences qui existent ».

REWMI QUOTIDIEN

À voir aussi

Haro sur un communautarisme masqué !

Hamidou Dia, infatué de son statut de conseiller de sa Majesté et imbu de son …

Assane Diouf arrêté aux États-Unis… puis libéré

D’après Françoise Gaye l’une de ses amies, il a été interpellé ce vendredi chez lui …