ACTUALITE

Convoqué à nouveau, aujourd’hui : Karim vers un KO

  • Date: 22 novembre 2012

Entendu pendant près de dix heures, le 15 novembre dernier, Karim Wade sera dans le bureau des gendarmes enquêteurs, aujourd’hui. Un face à face qui s’annonce décisif, pour le fils de l’ancien président de la République.
Aujourd’hui, sera un grand jour pour Karim Wade. Pourra-t-il se tirer d’affaire ? C’est la lancinante question, au vu des informations dont nous disposons, en termes d’éléments d’enquête. En effet, tous les signaux sont au rouge pour le fils de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade, très sensible à cette situation que traverse son fils. Situation qui n’est pas du tout enviable. Entendu le 15 novembre dernier, puis laissé libre, mais interdit de sortie du territoire national par le procureur auprès de la Cour de répression de l’enrichissement illicite, Karim est suivi, depuis lors, comme du lait sur le feu. Tous ses mouvements sont épiés, dans Dakar, notamment. Si certains de ses amis ont eu à lui rendre visite, d’autres n’ont pas pu. Plusieurs d’entre eux étant également auditionnés par les gendarmes de la section recherche de Colobane. Parmi eux, deux de ses proches collaborateurs et pas des moindres mais, dont nous tairons les noms. Deux personnages mythiques qui ont défilé devant les enquêteurs et qui auraient permis à ces derniers d’ouvrir d’autres pistes qui mènent vers d’autres biens qui appartiendraient à Karim Wade et même des témoignages pour les biens supposés appartenir à Karim et qui seraient entretenus par ses deux proches. Des pistes sinueuses ouvertes et que les enquêteurs vont explorer, aujourd’hui, à la recherche du trésor de l’ex-homme fort de l’ancien régime. Outre le Jet privé qui a livré des secrets, notamment, sur son acquissions par le trésor public sénégalais, pour une valeur de prés de 12 milliards, il y a également des comptes bancaires qui vont intéresser les gendarmes. La « Lettre du Continent » révèle, dans sa toute dernière livraison, en revenant sur le film de l’interrogatoire de Karim Wade, dans les locaux de la redoutée Section Recherches de la gendarmerie Sénégalaise, que « des instructions ont été adressées à l’administration des impôts et des domaines, lui enjoignant de vérifier, scrupuleusement, l’existence de biens aux noms de l’ancien ministre, mais aussi, de ses trois filles, âgées respectivement de 10, 8 et 7 ans. Un message similaire a été envoyé à l’Ordre des notaires et aux banques opérant dans le pays, pour vérification de l’existence de transactions et de comptes bancaires aux noms des trois héritières. Tous ces éléments font que les choses ne seront pas faciles pour Karim Wade qui risque gros, aujourd’hui.

Sambou BIAGUI

REWMI QUOTIDIEN

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15