Accueil / ACTUALITES / Grogne chez les blouses blanches de Louga

Grogne chez les blouses blanches de Louga

La décision prise par le Médecin-chef de Région de muter trente-deux agents Infirmiers chefs de poste de la région de Louga a fini de secouer le milieu de la santé dans le Ndiambour. Ayant trouvé cette mesure «arbitraire», le syndicat des travailleurs de la santé, regroupé au sein du Sutsas, a décidé de s’y opposer. D’autant que l’autorité a requis, hier, les services de la gendarmerie pour contraindre les Infirmiers à exécuter la décision. C’est, en effet, au cours de la semaine dernière que le Médecin-chef de la région de Louga a pris la décision de muter trente-deux Infirmiers chefs de poste de la région de Louga. Une décision considérée comme une tentative de musellement du Sutsas et de ses agents qui ont été de toutes les batailles syndicales depuis quelques temps. Face à cette mesure, les syndicalistes ont, à l’issue d’une assemblée générale tenue le mardi dernier à Louga, décidé de «ne pas bouger» de leurs postes de travail. Et comme pour tester l’impact de la mesure, les autorités sanitaires régionales ont vite commencé à distribuer des «ordres de service» aux agents mutés. Mais partout, les Infirmiers ont refusé de prendre le moindre document, conformément au mot d’ordre de leur syndicat. Et voilà qu’au moment où les agents de santé à l’échelle régionale entrent en grève ce matin pour quarante huit, certains postes de santé ont reçu hier la visite de gendarmes pour imposer «un bras de fer» et obliger l’Infirmier chef de poste à se soumettre. Et c’est l’ICP de Coki, Cheikh Tidiane Diaw, qui a été le premier à recevoir la visite des pandores, hier, vers dix huit heures. Et au moment où nous mettions sous presse, la tension était forte dans cette cité religieuse. Une information vite prise au rebond par le bureau national du Sutsas qui est entré en action dans cette affaire partie pour être la plus corsée de la lutte syndicale du Sutsas de Louga qui a recueilli le soutien d’autres syndicats de santé dans la région.


À voir aussi

Limousine présidentielle en feu: A l’origine d’un accident

Selon L’Observateur qui revient sur les causes de cet accident, c’est le châssis de la …

Une Guinéenne arrêtée avec 530 grammes d’héroïne dans son sexe

De nationalité Guinéenne, Konaté, âgée 42 ans, a été arrêtée par la Section de Recherches …