ACTUALITE

Inondations à Kaffrine Le maire saisit la justice

  • Date: 30 août 2013

Les inondations intervenues dans la commune de Kaffrine atterrissent au tribunal. Très en colère, le maire Abdoulaye Wilane, qui indexe une entreprise évoluant dans la construction de routes, a décidé de l’attraire en justice et de saisir la Déléguée générale de l’Union européenne.

«J’accuse et j’indexe solennellement certaines entreprises dont les défauts et irresponsabilités ont engendré le phénomène des inondations à Kaffrine. Je veux d’abord nommer une importante société qui ne fait pas le travail de maintenance, ce qui fait que, non seulement, la voie ferrée s’affaisse de part et d’autre, mais aussi, elle est coupée, sous l’effet des fortes averses», a déploré Abdoulaye Wilane. Selon toujours le maire de Kaffrine, interpellé sur l’état du sinistre dans sa localité, à cause de fortes pluies, la situation est d’autant plus irresponsable que quand cela arrive dans une commune ou dans une localité. La colère du maire montera d’un cran quant il parlera des impairs d’une entreprise active dans la construction de routes. A en croire Wilane, ladite société est, en grande partie, responsable des inondations dans la commune de Kaffrine. «En voulant protéger sa route, elle a détourné l’eau de ruissellement dans la commune. Par ma voix, la commune de Kaffrine va l’attraire devant la justice. J’envisage de porter plainte au niveau de la justice sénégalaise et au niveau de l’Union européenne contre cette entreprise mue que par ses propres intérêts, au détriment de ceux des populations. Je vais adresser, avec un rapport circonstancié, une lettre à Mme Délicourt, la Déléguée générale de l’Union Européenne, pour lui montrer que l’entreprise en question a une attitude criminelle au niveau de notre commune», pestera Abdoulaye Wilane, d’autant plus désolé que ces entreprises ne fassent même pas l’effort de manifester leur compassion et solidarité aux populations victimes ou écrire une lettre. Il les accuse de se limiter uniquement à gagner des sous, ne se souciant pas de l’impact de leurs activités sur les populations et sur les habitations environnantes de leur secteur d’intervention. Ainsi, dans le cadre précis des inondations, le maire de Kaffrine interpelle-t-il toutes les entreprises, sociétés et agences, pour une mutualisation des ressources et moyens.

Sekou Dainko DIATTA


Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15