Accueil / SOCIETE / Linguère : Daga Thiambène a soif

Linguère : Daga Thiambène a soif

L’unique point d’eau du village de Daga Thiambène, situé dans l’arrondissement de Yang-Yang, est un puits qui souffre aujourd’hui du poids de l’âge. A cela, s’ajoute son tarissement quotidien. Ainsi, pour se procurer le précieux liquide, les 800 âmes du village sont confrontées à d’énormes difficultés. La recherche de l’eau devient la principale activité des populations ; ce qui nuit à la pratique des activités génératrices de revenus. Au regard de tout ce mal, les habitants de Daga Thiambène, par la voix d’Aly Mbana Samb, lancent un vibrant appel aux autorités, pour que l’eau, source de vie, coule abondamment dans cette partie du pays qui a tant soif. En attendant, on se tourne vers Kamb ou à Mouye, distantes comprises de 5 à 7 kilomètres.

Samba Khary Ndiaye

REWMI QUOTIDIEN

À voir aussi

Métier de vendeur de journaux Une profession en proie à de multiples difficultés

Mal rémunéré, le métier de marchand de journaux s’exerce dans des conditions difficiles. Il attire …

Utilisation de l’internet en Afrique- Les hommes plus connectés que les femmes

On a pour habitude de penser que les femmes ont une plus forte sociabilité en ligne …