Accueil / ACTUALITES / Macky Sall :  »Les élus locaux doivent conquérir la place du continent dans le monde »

Macky Sall :  »Les élus locaux doivent conquérir la place du continent dans le monde »

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, a invité mardi les élus locaux africains à ‘’conquérir et construire‘’ la place du continent dans le monde, tout en insistant sur  »l’exigence de justice et d’équité » dans la construction de l’Afrique.
‘’Aujourd’hui, au-delà de tout débat doctrinal, la logique des grands ensembles repose la question de l’intégration africaine désormais en termes de survie pour les Etats de notre continent (…). Cette place, c’est à vous de la conquérir et de la construire. Je veux dire que c’est à nous de la construire par nous-mêmes et pour nous-mêmes’’, a-t-il notamment dit.

Macky Sall s’exprimait à l’ouverture du sixième Sommet d’Africités qui a pour thème : ‘’Construire l’Afrique à partir de ses territoires : quels défis pour les collectivités locales ?’’.

Les anciens chefs d’Etat du Bénin, Nicéphore Soglo, d’Afrique du Sud, Tabo Mbeki, et du Cap-Vert, Pedro Pires, ont pris part à la cérémonie d’ouverture, en présence de plusieurs élus locaux du continent.

‘’Construire l’Afrique à partir de ses territoires, c’est d’abord faire droit aux spécificités locales dans ce qu’elles ont de meilleur. Les potentialités de territoires doivent, en priorité, répondre aux besoins de développement des populations’’, a souligné le président de la République.

Il a affirmé que c’est ‘’une exigence de justice et d’équité’’, non sans ajouter :  »Mais n’oublions, pas pour autant, l’impératif d’unité et de solidarité’’.

 »En tant qu’ancien maire — il y a huit mois que j’ai quitté cette fonction –, qui appréhende l’ardeur et la complexité de cette charge, je vous y encourage. Impulser le développement à la base n’est pas chose aisée. C’est un travail exigeant qui nécessité une attention et un engagement constants au côté du citoyen’’, a expliqué l’ancien maire de Fatick.

‘’La gouvernance locale, à l’image du gouvernement central, connait une certaine mutation. Aux défis classiques, tels que la santé, l’éducation et l’assistance sociale, s’ajoutent de nouveaux paradigmes d’une autre amplitude’’, a ajouté Macky Sall.

Il a par ailleurs souligné que les nouveaux paradigmes sont liés  »à la constance démocratique, au péril environnemental, aux problèmes d’assainissement, d’aménagement urbain et de sécurité, le tout dans un environnement de restriction budgétaire’’.

‘’En outre, l’aspiration des peuples à plus de démocratie et de transparence exige désormais à tous les gouvernants une gestion vertueuse des ressources et des affaires publiques », a précisé le président de la République.

APS


À voir aussi

« Au-delà de Tombouctou » : Pr Ousmane Kane resurgit l’authenticité de l’histoire de l’Afrique de l’Ouest musulmane

Chose promise chose due ! Le professeur Ousmane Kane a présenté son livre Beyond Tumbuktu version …

LOCAFRIQUE VA SE SUBSTITUER A BEN LADEN GROUP 400 milliards pour sauver la Sar

Ce seront 60 millions d’Euro soit environs 400 milliards de FCFA qui seront injectés dans …