Accueil / ACTUALITES / Me Madické Niang le nouveau ministre de la justice déclare : « Nul mieux que moi ne mesure l’importance de l’indépendance de la Justice »

Me Madické Niang le nouveau ministre de la justice déclare : « Nul mieux que moi ne mesure l’importance de l’indépendance de la Justice »

En recevant le témoin du ministre d’Etat, Cheikh Tidiane Sy, Me Madické Niang, nouveau garde des Sceaux, ministre de la Justice, a tenté de rassurer la famille judiciaire en disant sa conviction que nul n’est mieux placé que lui pour comprendre l’importance de l’indépendance de la justice. Matérialisant cette déclaration, il a tendu la main aux acteurs de la justice pour, dit-il, consolider les acquis dans le processus de la modernisation de ce pouvoir.

Source : Nettali

Tout juste après la passation de service au ministère de la Justice, hier, le ministre d’Etat Me Madické Niang s’est retrouvé au 9e étage du Building administratif pour tailler bavette avec la grande famille judiciaire. Occasion qu’il a saisie pour afficher sa ferme conviction de travailler à approfondir l’indépendance de la justice. « Nul mieux que moi ne peut mesurer l’importance de l’indépendance de la justice », a-t-il balancé à la famille judiciaire. Poursuivant, le nouveau garde des Sceaux dit vouloir inscrire son magistère sous le signe de la concertation et du dialogue : « Il s’agit de vous manifester toute mon ouverture et toute ma disposition à travailler pour la modernisation de la justice. Je vous tends à partir d’aujourd’hui la main, ma porte vous est grandement ouverte ».
Madické a aussi indiqué à la famille judiciaire les leviers qu’il compte activer pour réussir sa mission. « Nous avons aujourd’hui deux credo : le dialogue et la responsabilité ». Toutes choses qui font que le remplaçant de Cheikh Tidiane Sy prend l’engagement d’œuvrer « pour une justice moderne ». Faisant la part belle au ministre d’Etat, ministre de la Justice sortant, Cheikh Tidiane Sy, il a exprimé sa peur de ne pouvoir réaliser autant que ce dernier. Pour sa part, Cheikh Tidiane Sy a révélé à l’assistance qu’il part le « cœur léger ». Toutefois, il n’a pas manqué de faire une confidence : « Me Madické Niang a été pour moi un conseiller, je n’ai jamais cessé de le consulter devant les situations difficiles ».


À voir aussi

Procès faux médicament: Les pharmaciens non satisfaits du verdict

Suite au verdict rendu le 04 décembre dernier sur l’affaire des faux médicaments à Touba …

L’éducation en ébullition: Débrayages et grèves à partir demain

Après le secteur de la santé, l’éducation va connaître des perturbations à partir de demain,  …