Accueil / ACTUALITES / Moscou accuse Washington d’avoir « enlevé » un Russe au Liberia

Moscou accuse Washington d’avoir « enlevé » un Russe au Liberia

La Russie accuse les services secrets américains d’avoir « enlevé » un de ses ressortissants, arrêté fin mai au Liberia dans le cadre d’un trafic de drogue et transféré ensuite aux Etats-Unis, indique un communiqué publié mercredi 21 juillet par le ministère des affaires étrangères russe. Le 28 mai, Konstantin Iarochenko, pilote d’un avion-cargo, a été arrêté à Monrovia et conduit aux Etats-Unis « en violation des normes du droit international », précise le communiqué.

« Il s’agit de facto de l’enlèvement d’un citoyen russe sur le territoire d’un Etat tiers », ajoute le ministère. « Les autorités américaines n’ont pas informé la représentation diplomatique russe de l’arrestation de Konstantin Iarochenko. Le transfert secret et forcé par les services secrets américains de notre citoyen de Monrovia à New York peut être considéré comme un acte arbitraire délibéré. »

TRAFIC DE DROGUE

Le premier juin, le ministre de la défense libérien, Brownie Samukai, avait annoncé l’arrestation à Monrovia de sept trafiquants de drogue étrangers avec quatre tonnes de cocaïne destinées au marché américain, et leur extradition aux Etats-Unis. « Sept étrangers, de Russie, de Sierra Leone, du Nigeria et du Ghana, ont été arrêtés à Monrovia pour avoir monté une opération qui aurait fait entrer au Liberia environ quatre tonnes de cocaïne provenant de Colombie, d’une valeur marchande de 100 millions de dollars (80 millions d’euros) », avait déclaré le ministre au cours d’un point de presse commun avec l’ambassade des Etats-Unis.

Brooks Robinson, le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Monrovia, avait indiqué que les suspects tentaient de mettre en place des itinéraires pour le trafic de drogue entre l’Amérique du Sud, le Liberia et les Etats-Unis. Le 28 juin, soit un mois après les arrestations, l’ambassade de Russie à Washington a envoyé une note au département d’Etat américain en exigeant « une explication détaillée des autorités américaines » sur ce qui était arrivé à M. Iarochenko.

AGISSEMENTS « INADMISSIBLES »

Au cours d’une rencontre début juillet dans la capitale américaine, l’ambassadeur de Russie aux Etats-Unis a fait savoir au secrétaire d’Etat adjoint américain qu’il était « indispensable de respecter sans condition les procédures juridiques » à l’égard du ressortissant russe. Et le 14 juillet à Moscou, l’ambassadeur des Etats-Unis en Russie a été convoqué au ministère des affaires étrangères russe, qui lui a fait part du caractère « inadmissible » des agissements des autorités américaine dans cette affaire.

Par ailleurs, l’arrestation en juin par les Etats-Unis de dix agents présentés comme travaillant pour Moscou a troublé les relations entre les deux pays, qui affichent par ailleurs un rapprochement politique.

Les dix agents ont été remis par les Etats-Unis à la Russie le 8 juillet en échange de quatre prisonniers russes, dont trois condamnés pour espionnage au profit des Occidentaux.

Le Monde

À voir aussi

Procès faux médicament: Les pharmaciens non satisfaits du verdict

Suite au verdict rendu le 04 décembre dernier sur l’affaire des faux médicaments à Touba …

L’éducation en ébullition: Débrayages et grèves à partir demain

Après le secteur de la santé, l’éducation va connaître des perturbations à partir de demain,  …