Accueil / ECONOMIE / OBSTACLES NON TARIFAIRES AU SENEGAL 63% des entreprises font face à des Mesures Non Tarifaires contraignantes

OBSTACLES NON TARIFAIRES AU SENEGAL 63% des entreprises font face à des Mesures Non Tarifaires contraignantes

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme sur les mesures non tarifaires, le Centre du commerce international (ITC) a réalisé une enquête au Sénégal sur lesdits obstacles rencontrés par les exportateurs et importateurs, lors de leurs opérations commerciales. L’enquête révèle notamment que plus de la moitié des entreprises interviewées (63%) font face à des MNT contraignantes et d’autres obstacles au commerce.

L’objectif de ce projet est d’identifier et de mieux comprendre les mesures non tarifaires (MNT) auxquelles le secteur privé sénégalais est confronté.

L’enquête sur le terrain, réalisée par TNS RMS Sénégal en 2012, a permis de recueillir la perception d’environ 300 exportateurs et importateurs dans les principaux secteurs et régions commerciales du pays. Sur la base des résultats de l’enquête, l’ITC a réalisé une analyse approfondie, afin de mieux comprendre les problèmes relatifs aux MNT rencontrés par le secteur privé sénégalais, et d’autre part, d’identifier les besoins d’interventions concrètes dans les secteurs d’exportation concernés.

L’enquête révèle notamment que plus de la moitié des entreprises interviewées (63%) font face à des MNT contraignantes et d’autres obstacles au commerce. Cette proportion est comparable à la moyenne des entreprises affectées dans les pays d’Afrique sub-saharienne et légèrement inférieur à celles des pays de la région pour lesquels une enquête de même type a déjà été réalisée. Cette proportion varie toutefois, selon l’activité et les caractéristiques des entreprises. En outre, les exportations de produits agricoles sont davantage affectées par des MNT que les exportations de produits manufacturés. A l’exportation, 70% des MNT contraignantes sont des règlements appliqués par les pays partenaires, notamment, en matière de conformité des produits, et 30% sont des règlements nationaux. La majorité de ces MNT engendrent, cependant, des obstacles procéduraux au Sénégal.

Mamadou DIOUF

REWMI QUOTIDIEN

À voir aussi

Le Fongip face à un gap de plus de 275 milliards

Le Fonds de garantie des investissements prioritaires a tenu un séminaire sur la mutation institutionnelle …

Institutions de dépôt : La masse monétaire a baissé de 93 milliards

A fin septembre 2018, la situation estimée des institutions de dépôt, comparée à celle de …