ECONOMIE

PREFERENCE NATIONALE Le Cnp veut que l’Etat l’organise dans les systèmes de passation de marchés publics et de délégations de services publics

  • Date: 13 décembre 2012

Le Conseil national du patronat tient, depuis hier, la 10e édition des Assises de l’entreprise. Entre autres sujets dans l’actualité économique, le Président du Cnp a demandé au Gouvernement de réorganiser les systèmes de passation des marchés publics et des délégations de services publics, en vue d’assurer à l’entreprise nationale d’être aussi compétitive que celles étrangères.

Baidy Agne, Président du Cnp, a noté que le soutien à l’entreprise de droit sénégalais à capitaux nationaux était l’action permanente à laquelle le Cnp était attaché. Et pour ce faire, il a demandé que l’état « l’organise dans notre système de passation des marchés publics et dans les délégations des services publics ». Prenant exemple dans le secteur des Btp, Baydi Agne de dénoncer que « les entreprises sénégalais font face à une concurrence déloyale d’entreprises chinoises et de pays européens qui bénéficient de subventions et de soutiens importants ». A cet effet, le parti de l’entreprise a demandé une révision de critères d’éligibilité des appels d’offre, aussi bien, sur les marchés financés sur les ressources du Bci de l’Etat qu’avec l’aide des partenaires au développement. Il a, en outre, demandé que des corrections aux imperfections de notre système national de passation des marchés publics soient faites, dès qu’elles se justifient.

Entre autres revendications du patronat, Baydi Agne s’est penché sur le cas de l’Aéroport Blaise Diagne et du Port de Dakar. « Concernant le sous traitant Daport, la rupture dans le mode de gestion de cette infrastructure aéroportuaire était réclamée par le opérateurs et prestataires de services », a-t-il dit. Quand à Dp World, Baydi Agne de souligner avoir dénoncé le contrat de concession. Le Président du Cnp a, donc, demandé au Premier ministre des comptes sur « la volonté exprimée dans le Programme Présidentiel de porter à 25% au minimum la présence capitalistique de privés nationaux dans les secteurs clés de l’économie ».

Mamadou DIOUF

REWMI QUOTIDIEN

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15