Accueil / SOCIETE / SOMMET DE COPENHAGUE : Baaba Maal, seul artiste sénégalais

SOMMET DE COPENHAGUE : Baaba Maal, seul artiste sénégalais

La vraie intrinsèque de l’artiste se verifie et se bonifie au fil des ans. Après le succès mondial de « TELEVISIONS », son dernier album, Baba Maal a été invité à la conférence de Copenhague. C’était le seul artiste sénégalais, malgré le tapage de ses pairs. Il a saisi l’occasion pour plaider pour plus de justice pour les pays pauvres, relativement aux changements climatiques. Dans un communiqué parvenu à kanal 150, il a exhorté les dirigeants du monde à améliorer l`accès à l`information.

Lors d`une manifestation spéciale marquant la clôture du Sommet de Copenhague sur le changement climatique, Baaba Maal, est interviewé par Stephen Sackur, animateur de l’émission «Hardtalk» (Heure de vérité) sur la radio anglaise BBC. Dans cet entretien du jeudi 17 décembre 2009, l’artiste est invité à parler de ses préoccupations par rapport aux changements climatiques dans les pays en développement et à interpréter un court morceau en acoustique.

Baaba Maal a assisté à la COP 15 (15e Conférence des Parties) en tant qu`Ambassadeur sur les changements climatiques, dans le cadre du programme «Africa Talks Climate» (le point de vue de l’Afrique sur les changements climatiques), une initiative de recherche et de communication de la BBC World Service Trust.

Dans leurs recherches, les initiateurs de ce programme ont discuté avec plus de mille personnes à travers dix pays d`Afrique subsaharienne, y compris le Sénégal. Les résultats ont montré que malgré le statut de faible pollueur de l’Afrique, de nombreux habitants de ce continent pensent que les changements climatiques sont dus à des facteurs locaux tels que la coupe des arbres, et sont très peu conscients de l`impact et la responsabilité des pays industrialisés.

Les pays pauvres doivent faire entendre leurs voix

Selon Baaba Maal, «il est terriblement injuste que les pays les plus pauvres et les plus vulnérables du monde se prennent à se blâmer eux-mêmes, pour des problèmes dont ils ne sont nullement responsables. Ils ont besoin d`être informés et doivent faire entendre leurs voix».

L’objectif de «Africa Talks Climate» est d`aider à amplifier les voix et les préoccupations de ceux qui sont trop souvent laissés dans l`obscurité.

Le leader du Dandé Léniol (la voix du Peuple) a déclaré que les principaux responsables du réchauffement climatique devraient maintenant prendre conscience des conséquences de leurs actes et soutenir ceux qui sont les plus vulnérables et les plus touchés.

«Ce dont l`Afrique a besoin, c`est d`investissements, pas d’aide. L’Afrique a besoin de solutions technologiques et du partage des connaissances pour aider ses habitants à adapter leurs modes de vie», insiste-t-il.

Utilisant les médias pour permettre aux populations d’avoir accès à la bonne information, la directrice exécutive de BBC’s International Development Charity a indiqué qu’elle est ravie de la collaboration avec Baaba Maal.

«Nous sommes ravis que Baaba Maal soit notre Ambassadeur sur les changements climatiques. Nous avons la même vision sur beaucoup de choses qu’il ressent avec une grande passion pour l’accès à l’information, le droit à l’expression, la promotion de l`éducation, le rôle de la technologie et l`innovation et la puissance transformatrice de la culture et de la créativité, en vue de faciliter les évolutions positives», a-t-elle dit.

Au total, une dimension de plus pour le roi du Yela qui, sur les planches du monde entier, affirme la culture nègre et milite pour le développement d’une Afrique Unie et moderne,à travers la jeunesse qui constitue sa richesse la plus importante.


À voir aussi

Fissel: Un homme égorge sa femme enceinte…

Horreur! Après le drame des Maristes, où une Aida Mbacké dame est suspectée d’avoir tué …

Affaire Ndiaga Diouf: Pourquoi le parquet a renvoyé le dossier de Barth

Le procès sur l’attaque de la mairie de Mermoz-Sacré-Coeur, le 22 décembre 2011, au cours …