Accueil / SOCIETE / Serigne Moustapha Sy à ses fidèles : « Restez à l’écoute et soyez sur vos gardes »

Serigne Moustapha Sy à ses fidèles : « Restez à l’écoute et soyez sur vos gardes »

Depuis le décès de Sokhna Mame Sophie Dème, le responsable moral du Dahiratoul moustarchidina wal moustarchidaty n’a pas fait d’apparitions. Samedi dernier, lors des journées culturelles de la cité Alia Diène où il habite, Serigne Moustapha Sy s’est adressé à ses fidèles.

Source : Le Matin

Pour ceux qui l’attendaient sur l’actualité politique nationale, marquée par les retrouvailles Idy-Wade et les préparatifs sur les élections locales, Moustapha Sy a préféré donner des règles de conduite inspirées du St Coran et de la Sunna, et de son maître à penser, Mame Cheikh Ahmet Tidjane Sy. Il s’agissait pour lui de ne pas donner de la matière aux spéculateurs. Sur la situation politique nationale, il a simplement transmis le message de Mame Cheikh A. T. Sy en ces termes : « Restez à l’écoute et soyez sur vos gardes. Il (Mame Cheikh A. T. Sy) me dira sa position que je vous communiquerai ».

Nombreux étaient les Moustarchides, mais aussi les curieux qui, dès 10 h, prirent d’assaut la cité située sur la route de l’aéroport. De 10h à 12h, l’on assista à une distribution de prix aux élèves Moustarchides qui ont été remarquables pour leurs résultats scolaires. Ce qui prouve que le mouvement de Serigne Moustapha Sy accorde une place privilégiée à la formation de ses jeunes qui vont assurer bientôt la relève. Vers 12 h, ce fut l’apparition du responsable moral.

Après les salameck d’usage, il fit son discours. D’emblée, Serigne Moustapha Sy est revenu sur la force du silence : »Si la parole est d’argent, le silence est d’or ». Sur ce registre, il rapporta une conversation entre quatre empereurs persan, romain, chinois et indien qui partageaient une discussion autour de ce qu’on appelle : « la loi du silence ». Pour l’empereur persan, il dit, selon Serigne Moustapha Sy : »Je n’ai jamais regretté mon silence. S’il y a une chose que je regrette, c’est ma parole ».

Et celui de Rome d’ajouter : « Il m’est plus facile de réparer mon silence que ma parole ». Pour le chinois, « l’homme reste maître de soi-même tant qu’il n’a pas parlé. Mais dès qu’il parle, il devient esclave du public qui l’écoute et qui a droit d’interpréter à sa guise ». Et l’indien de terminer : »Si la voix s’élève, elle peut choquer, mais si elle ne s’élève pas, nul ne pourra en profiter ». Et ce fut le prophète (Psl) qui résout l’équation par un hadith : « Quiconque croit en Dieu, et au jour du jugement dernier, qu’il parle utilement ou qu’il se taise ». Le responsable Moral en déduit là, qu’il s’agit d’un « silence éloquent » et non de la complexité du silence. Ce dernier donna au passage une leçon de morale, par cette diatribe : « Auparavant, ce sont les autres qui parlaient et le journaliste écoutait. Mais de nos jours, c’est le journaliste qui parle et les autres écoutent ». C’est en ces termes qu’il termina son discours.

Certains analystes politiques voient derrière la deuxième place occupée par Idrissa Seck durant l’élection présidentielle le soutien efficace des Moustarchidines qui sont très organisés et suivent à la lettre les consignes de leur guide.

À voir aussi

Fissel: Un homme égorge sa femme enceinte…

Horreur! Après le drame des Maristes, où une Aida Mbacké dame est suspectée d’avoir tué …

Affaire Ndiaga Diouf: Pourquoi le parquet a renvoyé le dossier de Barth

Le procès sur l’attaque de la mairie de Mermoz-Sacré-Coeur, le 22 décembre 2011, au cours …