Accueil / POLITIQUE / VILLE DE DAKAR : Khalifa Ababacar Sall devient le 19e maire

VILLE DE DAKAR : Khalifa Ababacar Sall devient le 19e maire

Khalifa Ababacar Sall est devenu depuis samedi 18 avril le dix-neuvième le premier magistrat de la ville de Dakar. L’un des personnages les plus importants de la galaxie politique sénégalaise désormais et pèse dorénavant 44 milliards de Fcfa de budget annuel. Il a ceint l’écharpe de maire à l’issue de la cérémonie d’investiture. La tête de liste de la coalition Benno Siggil Sénégal a élu par 81 voix contre 11 voix pour son concurrent Imam Mbaye Niang.

Source : Sud Quotidien

Le successeur de Pape Diop, assure qu’il n’y aura ni audit ni chasse aux sorcières et invite à l’implication de tout le personnel municipal à la gestion de la ville.

Khallfa Ababacar Sall a été porté, à 55 ans, à la tête de la mairie de Dakar, samedi 18 avril lors de la cérémonie d’installation organisée à la salle de délibération de l’hôtel de ville de Dakar. Le nouvel occupant a été plébiscité avec 81 voix sur les 94 qui se sont exprimées contre 11 voix pour l’imam Mbaye Niang.

Le député du Mrds, issus de la même coalition Benno Siggil Sénégaal, n’était pas en phase avec les membres de la coalition sur le choix des adjoints. Il a quitté l’hôtel de ville non sans essuyer quelques huées de certains militants massés sur le parvis. « Il est inadmissible que les responsabilités soient déterminées par un ou deux partis. Il y a une volonté manifeste de nous marginaliser et de nous exclure.

Maintenant nous allons au niveau de notre parti faire une évaluation », déclare-t-il. Pour le nouvel édile de Dakar, la posture adoptée par Mbaye Niang n’est pas cependant à saper la cohésion au sein de la coalition. « Nous nous sommes réjouis que Imam ait présenté sa candidature. Elle conforte la démocratique qui prévaut dans Benno. Nous avons discuté pour faire un bureau et Imam Mbaye Niang ne s’est pas vu dans ce que nous avons arrêté et il l’a marqué de cette manière. C’est un problème de positionnement parce qu’il voulait être premier adjoint », confie Khalifa Ababacar Sall au cours de la cérémonie où le maire sortant Pape Diop et d’autres conseillers comme Karim Wade ont brillé de par absence. Le successeur de Pape Diop a ainsi assuré qu’il n’y aura pas d’audits ni de chasses aux sorcières dans la gestion de la commune.

« Ce qui caractérise une administration c’est la continuité de l’Etat. Bien sûr que nous allons nous informer pour savoir quel est le leg administratif et financier. Nous rassurons tout le monde et allons travailler avec tout le monde. Nous allons faire en sorte que le personnel municipal à tous les niveaux puisse être impliqué et nous allons mettre en place pour nous informer sur qui est qui et qui fait quoi », promet l’ancien ministre socialiste.

Il dit n’être pas en terrain inconnu pour avoir été adjoint du maire de Dakar de 1984 à 2001. Une période durant laquelle il a supervisé les relations internationales, la coopération décentralisée, le développement urbain. Mais ensuite maire d’arrondissement de Grand Yoff. Khalifa Ababacar Sall est, on le rappelle, le 19e maire de la ville de Dakar après Jules Alexandre (1887 puis en 1896), Charles de Monfort (1892 à 1898), Fernand Marsat (1898-1908), Teisseire (1898-1908), Masson (1898-1908), Lavie (1898-1919), Blaise Diagne (1920-1924), Jules Sergent (1921), Armand Angrand (1934-1939), Martine (1939-1943), Alfred Goux (11943-1945), Lamine Guèye (1945-1961), Joseph Gomis (1961-1964), Samba Guèye (1964-1978), Lamine Diack (1978-1979), Amadou Clédor Sall (1979-1984), Mamadou Diop (1984-2002), Pape Diop (2002-2009).


À voir aussi

Parrainage: Pape Diouf a collecté plus 180.000 signatures 

La région de Diourbel a dépassé l’objectif fixé pour le parrainage au profit du Président …

Parrainage: Aminata Tall remet 45922 signatures à Macky

Le point était central parmi les thèmes sur lesquels le Secrétariat Exécutif National devait discuter …