9974165-16181920

À 4 ans, il ne peut pas aller à l’école car « les enfants ont peur de lui »

Bayezid Hossain (4 ans) est le « Benjamin Button du Bangladesh ». Cet enfant souffre de progeria, une maladie rare qui vieillit le corps huit fois plus rapidement que la normale. On ne lui donne plus que neuf ans à vivre.

C’est l’histoire étonnante de Bayezid Hossain. Contrairement à son apparence physique, il a bel et bien 4 ans. Le « Benjamin Button du Bangladesh » souffre de progeria, une maladie rare qui vieillit le corps huit fois plus rapidement que la normale. Son visage se gonfle, sa peau s’affaisse et d’autres soucis physiques l’empêchent de vivre normalement comme un petit garçon de son âge. Il pourrait mourir d’une crise cardiaque ou d’un AVC à l’âge de 13 ans.

La croissance physique de Bayezid Hossain est complètement anormale. En revanche, il n’a aucun retard sur le plan mental.

« Il ressemble à un vieil homme »
« Il ne ressemble pas à un enfant de son âge. Il ressemble plutôt à un vieil homme. Il ne peut pas aller à l’école car les enfants ont peur de lui », avoue sa maman Tripti Khatun (18 ans). « Sa situation s’empire chaque jour. Malgré tout, je suis fière de lui. Il est très intelligent pour un enfant de son âge. Il sait aussi ce qu’il veut. »

Son père, Lovelu, ne gagne que 59 euros par mois. Selon ses propos, il a déjà dépensé plus de 4.700 euros pour les soins de son fils.

Ses parents sont cousins
« Nous sommes allés dans des hôpitaux et nous avons consulté des guérisseurs mais rien n’y fait », ajoute avec désespoir Lovelu.

Cet « accouchement anormal » s’est répandu comme une traînée de poudre à Magura (sud du Bangladesh). Les parents de Bayezid Hossain n’ont reçu aucune aide. Ils sont plutôt montrés du doigt par la communauté à cause de leur relation incestueuse: ils sont cousins.

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter

Voir aussi

http://content.foto.mail.ru/mail/deklo-design/2/i-37.jpg

Il utilise un sac plastique au lieu d’un préservatif: leur première fois vire au drame

Deux jeunes étudiants vietnamiens s’étaient imaginés autrement leur première fois. Leur premier rapport sexuel a …