Accueil / ACTUALITES / A Benghazi, Sarkozy plaide pour une Libye « unie »

A Benghazi, Sarkozy plaide pour une Libye « unie »

Le président français Nicolas Sarkozy a assuré croire jeudi à Benghazi (est) dans une « Libye unie, pas dans une Libye divisée » lors d’une allocution devant une foule de Libyens réunis sur la place Tahrir.
Le Premier ministre britannique David Cameron, qui se trouvait à ses côtés, a déclaré pour sa part: « c’est extraordinaire de se retrouver dans une Libye libre ».

Les deux dirigeants ont pris un bain de foule au milieu de centaines de Libyens agitant des drapeaux français et britanniques.

Benghazi a servi de « capitale » à l’insurrection libyenne et au Conseil National de Transition (CNT) lors de l’insurrection contre le colonel Mouammar Kadhafi qui dirigeait la Libye depuis 1969.

Les troupes du CNT ont depuis pris la capitale Tripoli et le colonel Kadhafi est actuellement en fuite et n’a pas été localisé.

MM. Sarkozy et Cameron sont les deux premiers dirigeants occidentaux à se rendre en Libye depuis la chute de Mouammar Kadhafi. La France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont été les fers de lance de l’opération de soutien au CNT, dirigée depuis le 31 mars par l’Otan.

« Jeunes de Benghazi, jeunes de Libye, jeunes arabes, la France peut vous dire son amitié et son soutien », a lancé M. Sarkozy sous les vivas de la foule.

« Vous avez voulu la paix, vous avez voulu la liberté, vous voulez le progrès économique, la France, la Grande Bretagne et l’Europe seront aux côtés du peuple libyen », a-t-il ajouté.

AFP

À voir aussi

Droits de l’Homme : L’Onu épingle le Sénégal

Le Comité contre la torture des Nations-Unies (Un groupe de 10 experts indépendants qui surveillent …

Valse dans la magistrature

Remue-ménage au sein du Conseil supérieur de la magistrature. Cheikh Ndiaye Seck, qui était délégué …