Accueil / FAITS DIVERS / A force d’être radins, Amadou Ba et Thilal Amadou Sow dépouillés de 880.000 FCFA

A force d’être radins, Amadou Ba et Thilal Amadou Sow dépouillés de 880.000 FCFA

Plus radins que les sieurs Amadou BA et Thilal Amadou SOW, tu meurs. Les deux vendeurs de bétail (dioulas) qui fréquentent le foirail de Dahra, ont, après avoir écoulé leur bétail, pris une charrette pour se rendre en ville. Seulement, à peine ont-ils mis pied à terre qu’ils ont constaté avoir été dépouillés de 880 000 FCFA.

Les faits se sont déroulés à Dahra Djoloff,  où Amadou Ba et Thilal Amadou Sow sont vendeurs de bétail (dioulas). Le dimanche 11 février, jour du marché hebdomadaire de Dahra, ces derniers étaient venus pour écouler leur bétail. Après avoir réalisé leurs activités en écoulant leurs bêtes, les deux dioulas ont pris une charrette pour regagner la ville. A leur arrivée, grande a été leur surprise de constater qu’on leur a fait les poches et que leur argent avait disparu. Les soupçons se tournent aussitôt vers un individu connu sous le nom de Boubacar Ba, un malfrat réputé. Quand ce dernier est descendu, il a été suivi par les deux victimes qui ont commencé à crier « Au voleur ». Le pickpocket a détalé et est entrée dans une boutique. Déterminé, Samba Sow a ameuté le voisinage. Le voleur a réussi à sortir par une petite porte et a loué les services d’un conducteur de moto Djakarta, moyennant la somme de 50.000 FCFA. Coincé dans une ruelle par les riverains, Boubacar Ba jette les billets de banque à terre, faisant croire aux gens que ce sont des enfants qui jouaient à coté qui ont jeté l’argent. Interpellé et conduit à l’unité, le voleur nie en bloc les faits qui lui sont reprochés, mais accepte de restituer les 880.000 FCFA aux deux victimes. Il a été déféré au parquet de Louga ce mercredi.

Samba Khary Ndiaye

À voir aussi

Une femme coupe le sexe de son mari

Le phénomène des violences conjugales dépasse les frontières sénégalaises. En bisbille avec son époux, une dame …

Affaire « Dash » Plan: Comment les suspects ont été arrêtés

« Dash Plan », le scandale des « filles faciles » dont les noms et numéros de téléphone, adresses …